41 spectacles et 54 représentations


C’est une saison riche et dense qui attend le public du théâtre d’Agen. Pas moins de quarante-et-un spectacles, soit deux de plus que l’année passée, et cinquante-quatre représentations animeront les soirées de Ducourneau. Une programmation qui a été concoctée par André Delas et l’adjointe à la culture « dans un contexte difficile ». L’orthodoxie budgétaire pesant sur le porte-feuille de la municipalité, la saison culturelle a néanmoins pu tirer son épingle du jeu en bénéficiant d’un budget équivalent à la saison dernière, soit près de 450 000 euros pour faire venir les artistes. Ce qui fait dire à Laurence Maïoroff qu’Agen se situe « dans le Top 14 de la culture des villes moyennes ».

Gauvain Peleau-Barreyre

 

Coups de coeurs de la rédac’

Zelda et Scott, théâtre
mardi 7 octobre, à 20 h 30. Fitzegerald, incarné avec classe et prestance par Julien Boisselier, mène son bout de femme, Chloé Lambert, « un être à part, doué pour la vie », au bout d’elle-même.

 

Zaza Fournier, Chanson
vendredi 10 octobre, 20h30. Après deux albums, plus de 200 concerts, elle reprend la route pour présenter son 3ème opus en France, mais également au-delà de nos frontières (Biélorussie, Russie, Pologne, Ukraine, etc.), en duo avec Nicolas Bauguil à la guitare. En première  partie, Sylvain Reverte.

 

Lukas Geniušas, musique 
vendredi 7 novembre, à 20h30. Les Musicales d’Artepiano font découvrir un pianiste talentueux récompensé par de nombreux prix internationaux. Maîtrisant un vaste répertoire s’étendant de la période baroque aux œuvres contemporaines, il interprète, avec un égal bonheur, les concertos de Beethoven, Tchaïkovski, Rachmaninov ou Hindemith.

 

Carte blanche à Matthieu Chazarenc, musique
vendredi 28 novembre, à 20h30. A 37 ans, natif d’Agen, Matthieu Chazarenc est devenu l’un des plus brillants batteurs de sa génération. Pour cette escale au Théâtre Ducourneau, Matthieu Chazarenc entouré de ses compagnons de route et de la Maitrise (Chœur) du CRDA, propose un plateau unique : la référence de l’harmonica Olivier Ker Ourio, l’organiste génial Emmanuel Bex, le surdoué des saxophones Eric Séva et le guitariste exceptionnel Sylvain Luc. L’enfant du pays nous réserve d’autres surprises…

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Laisser un commentaire

* Champs Requis
Votre E-Mail ne sera pas publié.
Votre commentaire doit être validé par un administrateur avant d'apparaître.