Agen à la relance


Fin de l’intermède européen et retour aux affaires courantes pour le Sporting ce dimanche du côté de Castres. En allant défier une équipe du CO qui vient d’encaisser la bagatelle de 54 points face à Leicester en Champions Cup et qui éprouve toutes les peines du monde à rester constante depuis l’entame du championnat, le SUA LG a une belle opportunité de ne pas rentrer bredouille de son quatrième déplacement de la saison : « Il faut être prêt à ramener des points partout où l’occasion se présentera » a rappelé le coach Mauricio Reggiardo toute la semaine. « On ne sait jamais quand et où on peut faire un coup à l’extérieur. » Pas question donc pour le Sporting, malgré la spirale négative qu’il traverse, de jouer la victime expiatoire face à une équipe du CO promise à la qualification. Le sorcier argentin qui connaît parfaitement cet adversaire pour avoir porté le maillot du CO durant neuf saisons et entraîné le club tarnais en 2007 et 2015 sait néanmoins que la tâche s’annonce ardue : « C’est une équipe très costaud et très puissante avec des individualités de qualité dans toutes les lignes. Il faudra exister dans le combat, en conquête et faire preuve de discipline pour inquiéter les Castrais ».

Avec ou sans Béthune ?

Pour ce court déplacement dans le Tarn, les Lot-et-Garonnais devraient pouvoir compter sur le retour de leur troisième ligne et capitaine Antoine Erbani, après sa commotion cérébrale subie lors de l’échauffement face à Lyon. Autre interrogation, elle concerne le pilier gauche Quentin Béthune. Suspendu initialement quatre semaines par la commission de discipline pour un mauvais geste sur Florian Fritz lors de la 6e journée, il espère jouer face à Castres. Lundi, le club a fait appel de la sanction prononcée à son encontre le 11 octobre dernier et attend impatiemment que ce recours soit statué devant la commission d’appel de la FFR ce vendredi mais il paraît peu probable de le voir fouler la pelouse de Pierre-Fabre. De nombreux cadres (Ryan, Bosch, Januarie, McIntyre, Sadie, Tilsley, Nakosi…) qui ont soufflé, et pour certains, qui se sont même vu accorder quelques jours de vacances durant cette quinzaine, seront quant à eux de retour dans le groupe. Avec, on l’espère, de la fraîcheur et de l’enthousiasme, absents ces dernières semaines. De l’envie et de la fougue, le flanker Yoan Tanga-Mangene n’en manque jamais. Et ce dimanche, pour son retour dans son club formateur, il aura à cœur de faire l’étalage de ses qualités pour faire mentir Christophe Urios et son staff qui ne l’ont pas conservé l’été dernier malgré son intégration dans le groupe professionnel. Ce rendez-vous dans le Tarn devra être bien négocié avant de recevoir la semaine prochaine l’ogre toulonnais à Armandie.

Simon Galinier

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés