Agen // Festival Strummer Fest


L’association Garonne Calling organise le « Strummer fest » à Agen et Boé du jeudi 27 au samedi 29 novembre. Pour cette première édition, le président et programmateur Quentin Tournié a concocté un rendez-vous où se croiseront des groupes et des artistes versés dans les arts plastiques. Un mélange des genres qui répond au but du festival de promouvoir « la musique et les arts alternatifs ».

Hommage aux Clash 

Le Strummer fest fera donc la part belle au souvenir du chanteur et leader du groupe des Clash.
Le plateau musical convié pour l’occasion explorera tous les styles dans lesquels le mythique combo londonien s’est illustré. Lone Groover traversera la Manche pour venir poser ses riffs punks acoustiques sur la scène du Florida dès jeudi. Le même soir, place aux locaux de Bric à Brac Sound System, groupe aux sonorités lo-fi dont le leader, Bastien Pérez, est un Lot-et-Garonnais qui s’occupe, entre autre, de la programmation du festival landais Musicalarue. En fin de soirée, c’est Ray Gange, héros du film hommage aux Clash et premier roadie du groupe, qui viendra apporter un supplément d’âme « strummerien » lors d’un DJ set.
Le lendemain, c’est une journée aux forts accents rétros qui attend les festivaliers. Ils pourront se (ré)chauffer au Café Gourmand pour un concert en extérieur sous les arcades de Lone Groover et de Gruff Cats. La scène du Florida prend de nouveau le relais avec Billy Hornett et Hillbilly Moon Explosion. Si le premier est un Tarnais bien connu qui propose une musique décrite comme du « punkabilly », les seconds sont une légende du milieu underground qui prouvent que la Suisse, terre de la lanceuse de couteau Nabilla, est une terre punk…
Enfin samedi, rendez-vous est donné au Parc d’Aquitaine de Boé pour trois groupes. Les Agenais du Minima Social Club viendront ouvrir la soirée avec leur rock festif avant de laisser la scène, et le porte-voix, aux Bordelais engagés de Resaka Sonora. Dans la même veine, les Italiens de Redska viendront faire sautiller les bottines du public sur leur skapunk énergique. Les Claches viendront conclure le festival avec leur répertoire de reprises… des Clash.

Dessins et portraits

Pendant toute la durée du festival, six artistes (Thierry Sellem, D’Jim Chini, Lor, Emilie Bransac, Corbette et Hélène Gib) ont également été conviés à une résidence et exposeront leurs travaux dans les salles de répétition du Florida. Présents, ils pourront échanger avec le public. En parallèle, une sélection d’une vingtaine de tableaux d’un portrait revisité de Joe Strummer, par des artistes volontaires qui ont répondu à un appel à candidatures, sera exposée. Le public pourra lui aussi s’amuser à créer « son » portrait.

Gauvain Peleau-Barreyre

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés