Agen reste l’amie des enfants


Choc de générations à la mairie d’Agen. Mardi dernier, sous le regard des « illustres » de l’Hôtel de Ville, ce sont les enfants qui ont été mis à l’honneur. La municipalité a signé la charte Ville amie des enfants (VAE). Un label qu’elle possède depuis 2006. La préfecture lot-et-garonnaise se voit ainsi récompensée pour ses actions passées mais s’engage également auprès de l’Unicef à promouvoir les droits de la jeunesse et à participer à son épanouissement jusqu’aux prochaines élections municipales en 2020.
Un événement qui marque aussi les 50 ans d’existence de l’Unicef en France… et à Agen. L’organisme des Nations unies doit son implantation sur les bords de la Garonne à un jeune pédiatre devenu maire par la suite : Paul Chollet. Venu pour l’occasion, il a pu constater que le Comité 47 avait toujours autant de vigueur, grâce notamment à l’impulsion de sa présidente, Marie-José de Cacqueray, toujours très exigeante avec les élus.

Investissements et implication
« Depuis des années, nous avons consacré une part importante du budget en faveur de l’enfance et du scolaire (5,5 millions d’euros cette année). On a reconstruit la maternelle Edouard-Lacour, fait d’importants travaux à Scaliger. Il y aura bientôt une nouvelle école à Montanou », souligne le premier édile, Jean Dionis du Séjour. Des efforts qui se sont vus aussi du côté des loisirs avec la création du centre aéré Les Îles ou la Maison des enfants. « Au-delà des investissements, c’est tout le travail de sensibilisation et d’implication des enfants qui est récompensé », ajoute Marie-José de Cacqueray. Les 29 jeunes ambassadeurs Unicef du lycée Palissy étaient là pour en témoigner. Tout comme la vingtaine d’élèves de CE2-CM1 de l’école Scaliger venus chanter avec l’artiste Cédric Moulié des textes sur le droit des enfants.
Deux autres villes du département possèdent le label « Ville amie des enfants ». Il s’agit de Villeneuve-sur-Lot et de Marmande.

Dimitri Laleuf

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés