Agen va de nouveau courir à Noël


Dans un mois presque jour pour jour, les Agenais pourront (re)découvrir leur ville, de nuit et au pas de course. Cinq ou dix kilomètres selon l’humeur, la capacité pulmonaire et la circonférence des mollets pour s’aventurer au cœur du patrimoine historique de la cité. A condition de ne pas trop tarder à s’inscrire. Car cette troisième édition de Tout Agen court à Noël (Tacan), dont le départ sera donné vendredi 3 décembre, promet un nouveau record d’affluence. Pour la première, l’ASPTT Athlé, qui organise l’évènement, attendait 200 participants. Ils étaient finalement trois fois plus nombreux. En 2015, à nouveau au-delà de toutes les espérances, la course s’était disputée à guichets fermés avec 1 200 personnes au départ et de nombreux déçus sans dossard. Alors pour ce cru 2016, le nouveau président de l’association David Sanchez se refuse à tout pronostic. Il glisse simplement qu’ « au-delà de 1 500 inscriptions, nous ne prendrons plus personne. C’est difficile de faire plus sur une telle épreuve sans nuire au confort des coureurs ».

Un parcours plus roulant et une course pour les enfants

Concernant le parcours, l’ASPTT l’a souhaité « plus roulant, avec moins de relance dans les petites ruelles », toujours dans l’esprit de rendre la course plus accessible à tous. Les sections de départ et d’arrivée ont également été simplifiées. Les cours Victor-Hugo et Washington, le boulevard de la Liberté, les rues Lamouroux, du jeu de Paume, des colonels Lacuée et Chaudory sont les nouveaux venus de cette édition. Et les concurrents assez courageux pour attaquer une seconde boucle auront la chance d’arpenter la rue des Cornières entièrement rénovée. La traversée des jardins de la préfecture n’est plus au programme, au contraire du passage dans la cour du collège Chaumié. « Le tracé a été suffisamment modifié pour offrir une nouvelle perspective mais nous avons conservé certains temps forts incontournables qui font l’identité de Tacan », explique David Sanchez.
Outre ces modifications géographiques, les organisateurs ont introduit une nouveauté majeure : la course des enfants. A l’image des plus grands, deux distances seront proposées : 800 mètres pour les bambins nés entre 2008 et 2010 sans classement final et 1,5 km pour ceux nés entre 2004 et 2007. « C’est venu d’une demande de l’association les Blouses roses qui nous accompagne depuis le début. Les frais d’inscription de deux euros seront intégralement reversés à l’Unicef », précise David Sanchez. Un bon moyen de faire un geste solidaire tout en donnant aux plus jeunes le goût de la course à pied. La manifestation sera toujours encadrée par plus d’une centaine de bénévoles venus de toutes les sections de l’ASPTT, « une aide sans laquelle rien ne serait possible ». Quant au réconfort post-effort, l’organisateur en chef prépare une petite « surprise » à tous les participants afin que l’expérience soit la plus magique possible. C’est ça aussi, l’esprit de Noël.

Dimitri Laleuf

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés