Albi – SUA LG //Samedi 15 novembre à 14h00 – Le SUA s’attaque aux montagnes russes


Quatre victoires de rang pour démarrer la saison, autant de défaites pour suivre entre la cinquième et la huitième journée de cette PRO D2, le moins que l’on puisse dire c’est qu’Albi est une équipe de série : régulière dans la victoire mais aussi dans la défaite donc… Seul problème pour le Sporting, après son passage à vide du mois d’octobre, le SCA vient d’enchaîner deux victoires de rang, face à Tarbes à domicile mais surtout à Aurillac, là où Agen vient tout juste de s’incliner : « C’est le signe que cette équipe n’est pas là par hasard » prévient d’ailleurs Jeannot Crenca, l’entraîneur des avants suavistes qui relève avec justesse que les Tarnais ont réussi là où ses troupes ont échoué. Sans faire injure au club du « sorcier » Henri Broncan et bien sûr à Jeannot Crenca, on a quand même du mal à croire que cette équipe albigeoise soit à la hauteur de son classement actuel. Plutôt programmée pour jouer le milieu du tableau et plus si affinités, les Tarnais profitent surtout de l’incroyable inconsistance des cadors annoncés de cette PRO D2, les Perpignan, Biarritz, et bien sûr Agen, finalement le moins mal loti de ce trio censé constituer avec le leader incontesté et incontestable, Pau, le « Big Four » de l’antichambre du Top 14.

Passez enfin la vitesse supérieure !

Profitant des errements des gros budgets, Albi a donc eu le mérite de retrouver la lumière d’une division où, année après année pourtant, l’ancien pensionnaire de l’élite glissait dangereusement vers les bas fonds. Et d’offrir ainsi samedi aux spectateurs qui se rendront au stade municipal d’Albi et aux téléspectateurs restés au chaud (le match est retransmis sur les antennes d’Eurosport, Ndlr) ce que l’on appelle couramment un choc au sommet entre le deuxième et le quatrième. Choc au rabais diront certains, mais choc tout de même si l’on s’en tient aux points comptables : « Attention Albi c’est une équipe massive, solide, qui a une très bonne conquête » prévient Jeannot Crenca qui ne veut surtout pas endosser le costume de favori. Et pour cause ! Trop souvent déçu par l’irrégularité de ses troupes cette saison, le staff technique agenais, s’il sait que son équipe a largement les moyens de battre le SCA sur le papier, connaît aussi les passages à vide de ses hommes, capables comme à Aurillac, de laisser la motivation dans le vestiaire. Revigorés par leur succès face à Montauban dimanche après une première période pourtant difficile, les Bleu et Blanc seraient bien inspirés d’entamer enfin une belle série: « On saura exactement ce que nous valons à la fin du mois de décembre » martèle Jeannot Crenca. Peut-être qu’il serait temps d’afficher dans le vestiaire le calendrier de l’avent, histoire de rappeler à tous que Noël c’est déjà demain. Et que désormais il faut faire vite !

Cyril Recondo

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés