Âmes de self made men


« Cela paraît simple, mais son élaboration a demandé du temps et fait l’objet d’un brevet » – Julien Pascal.

Ils ont osé ! Dans un contexte économique compliqué où le chômage ne diminue pas, Julien Pascal et Sylvain Gruelles ont abandonné leur bureau, pourtant confortable, pour se lancer dans l’innovation et la création d’entreprise. Âgés respectivement de 29 et 27 ans, ils se sont donnés huit mois pour réussir et venir bousculer le monde jusqu’ici étroit de la plinthe… : « Un secteur qui n’a pas bougé depuis des décennies » remarque Sylvain Gruelles. L’idée leur est venue quand ces deux infatigables ont choisi, sur leurs week-ends, de rénover de vieux bâtiments : « Oui on l’avoue, on a galéré pour poser les plinthes, sur des murs anciens et pas toujours à niveau. Nous n’étions jamais satisfaits par celles qu’on trouvait en grande surface de bricolage. Du coup, on se les faisait fabriquer ».

Ils se sont alors mis les neurones en ébullition pour élaborer un produit qui ne nécessiterait plus de découpe compliquée et de collage prise de tête : « A l’image des dalles de sol que l’on trouve aujourd’hui et qui sont d’une simplicité enfantine » ajoute Julien.

Durant deux ans, ils ont planché sur l’élaboration du concept, de son ergonomie et du matériau le plus adéquat : « On a tout d’abord pensé utiliser le métal, mais c’était encore trop lourd et trop difficile à découper. On s’est alors dirigé sur le PVC » raconte Sylvain Gruelles.

La plinthe nouvelle génération était née… Issue du même support que les messages publicitaires, elle est dotée d’un scotch double face pour la poser… : « Cela paraît simple, mais son élaboration a demandé du temps et fait l’objet d’un brevet » explique Julien Pascal.

Ces deux jeunes chefs d’entreprise ont donc dans leurs cartons quelque 100 modèles de plinthe différents. Monochromes ou décorées, elles se déclinent en plusieurs univers : « Nous avons travaillé durant huit mois sur le graphisme avec un Villeneuvois. D’ailleurs tout au long du projet, nous n’avons fait appel qu’à des prestataires lot-et-garonnais » remarque Julien Pascal. Ainsi, le fabricant des plinthes se situe également dans le Villeneuvois. Pour le site web, Julien et Sylvain ont fait appel à une agence de Penne d’Agenais. Pour les tutos et la présentation vidéo du produit, c’est l’agence agenaise Prodcast qui s’en est chargée. Car ces deux jeunes chefs d’entreprise ont compris que le premier marché à conquérir était celui du net. Un site marchand commercialise les plinthes made in Lot-et-Garonne : « Nous visons essentiellement une clientèle pas vraiment habituée à bricoler et notamment les femmes » précise Sylvain Gruelles. « Car la pose d’une pièce classique se fait en vingt minutes chrono pour les moins doués ». Sylvain et Julien ont également apporté une plus-value en permettant la personnalisation de la plinthe, à la demande, pour les entreprises ou même les particuliers. Julien et Sylvain ne comptent pas s’arrêter là et ont bien l’intention, à terme, d’envahir les rayonnages des grandes surfaces de bricolage.

Mais pour l’instant, tout se passe depuis un local situé en plein coeur de Villeneuve-sur-Lot.

Annabel Perrin

site : maplinthe-deco.com

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés