Arrêt gourmand en gare d’Agen


La Grande Brasserie vient d’ouvrir ses portes ce lundi. Alors que les premiers trains arrivaient en gare d’Agen, le nouveau restaurant du site ferroviaire accueillait ses clients dans un lieu flambant neuf, après des mois de travaux. Six précisément, sans compter les tractations de coulisses qui ont animé les rencontres entre la SNCF, la mairie, l’Agglo et les investisseurs. Ces derniers sont venus de Toulouse et ont mis à la tête de l’établissement Sébastien Labé. Le gérant compte bien redonner toute sa place au successeur du Buffet de la Gare, adresse qui avait été placée en liquidation judiciaire en 2012. « Il faut refaire un lieu très prisé par les Agenais, explique-t-il, c’est un challenge mais les chefs d’entreprise doivent prendre des risques, même si nous savons très bien où nous mettons les pieds, nous ne sommes pas des illuminés. »

Une partie du personnel repris

Avec 400000 euros d’investissements, la facture est élevée. Mais le résultat est, espère-t-on chez les nouveaux propriétaires, à la hauteur des attentes. Une terrasse de 150 mètres carrés, un espace snack « Toast and Go » et un dédié à la brasserie qui en reprend les codes parisiens, le tout dans un espace climatisé. « Au départ c’était une coquille vide, tout a été refait à neuf, continue le maître des lieux. Nous avons repris une partie du personnel du Buffet de la gare, dont le chef Gérard Cavaillé. Il y a dix-huit employés, avec la possibilité d’être vingt-deux si tout marche bien. » Les premiers retours sont satisfaisants. De quoi atteindre un rythme de croisière assez rapidement, l’objectif étant de servir 150 couverts par jour.

Redynamiser le quartier

La clientèle qui transite par Agen est estimée à 1,2 millions de voyageurs par an, ce qui en fait la deuxième gare d’Aquitaine. Mais les locaux sont aussi attendus pour faire vivre l’enseigne. Et là, c’est dans un autre contexte que s’inscrit cette ouverture, celui de la redynamisation du secteur de la gare. Avec l’arrivée du pôle multimodal inauguré en grandes pompes en début d’année, c’est tout un coeur de ville qui attend un nouveau signal pour décoller. Le remodelage du boulevard Carnot, dont les discussions seront engagées par la mairie, est une autre étape de la grande mue du quartier de la gare. Qui a déjà trouvé son arrêt buffet.

 

Gauvain Peleau-Barreyre

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Laisser un commentaire

* Champs Requis
Votre E-Mail ne sera pas publié.
Votre commentaire doit être validé par un administrateur avant d'apparaître.