Arriver à bon Port !


Sur le papier, cette demi-finale peut paraître déséquilibrée entre Vergt, leader incontesté de la phase régulière et assuré d’évoluer en Fédérale 3 la saison prochaine, et Port-Sainte-Marie/Saint-Laurent, cinquième de poule et qui annonçait viser le maintien en début de saison. Après avoir éliminé Le Passage en barrages, au terme d’une prolongation et au bénéfice des essais marqués (19-19 ; 3 essais à 1), les Portais viseront un nouvel exploit face aux protégés de Thierry Labrousse, dans un costume d’outsider qui semble leur convenir. « C’est sûr que l’on n’aura pas la faveur des pronostics car Vergt a terminé premier de poule, concède Jean-Jacques Crayssac, l’entraîneur de l’USPL. Mais en phases finales, sur un match, dans un contexte bien différent, tout est possible et c’est bien pour cela que l’on jouera notre carte à fond. » Lourdement battus lors du match aller de la phase régulière en Dordogne, les Portais pourront se souvenir qu’ils ont infligé l’une des deux seules défaites de la saison à Vergt lors du match retour (16-13). « Il y a trois facteurs à prendre en compte pour l’emporter : l’envie, la discipline et l’intelligence dans la conduite du match, explique l’expérimenté technicien passé par Cahors, Nérac, Tournon ainsi que par les Reichels du SUA et de Montauban. Face à équipe très bien organisée et solide sur ses bases, il ne faudra pas trop se consommer dans les rucks et déplacer le ballon. »

« Le Port, un club vraiment à part »

Décomplexée, l’USPL pourra également compter sur l’insouciance et la fougue de sa talentueuse jeunesse dorée. « Il n’y avait que deux trentenaires titulaires dans le pack lors de la victoire face au Passage. Trois joueurs avaient tout juste 18 ans et tout le reste avait moins de 24 ans, note Jean-Jacques Crayssac. On profite de ces bons moments, un peu inespérés, pour que nos jeunes s’aguerrissent aux côtés de nos leaders. Comme je leur ai dit, ils vont beaucoup plus apprendre lors de ce seul match de phase finale que lors d’une saison entière. » Un pari qui donne pour le moment raison à Jean-Jacques Crayssac et à ses deux adjoints Pascal Barrieu et Emile Courcelle qui ont réalisé une superbe deuxième moitié de saison sur le banc de l’USPL en restant invaincus à domicile et en allant s’imposer à Montignac pour rattraper les trois défaites concédées à la maison lors de la phase aller. Dernier facteur et non des moindres, les Portais pourront compter sur leurs nombreux supporters qui avaleront en bus la cinquantaine de kilomètres qui les sépare de Miramont-de-Guyenne. « On a un 16ème homme fabuleux, très passionné et chauvin, ce qui n’est pas pour me déplaire, bien au contraire, sourit le technicien de 48 ans. J’aime les sentir pousser derrière mon équipe et échanger avec eux après le match. De toute façon, le Port restera pour moi un club vraiment à part » Encore plus si son groupe écrit une nouvelle page de l’histoire du club… 

Simon Galinier

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés