Association // Quat’Pattes en quête de familles d’accueil


Chez Quat’Pattes, point de box ou de chenil… L’association recueille depuis dix ans chiens et chats abandonnés d’une manière originale, puisqu’elle les place dans des familles d’accueil en attendant leur adoption : « Ces familles d’accueil sont des bénévoles de l’association. L’objectif est qu’elles recueillent des animaux en souffrance pour un délai plus ou moins long, dans un environnement favorable à la resocialisation » explique Annie Dubar, bénévole à l’association.
Quat’Pattes est majoritairement sollicitée par la fourrière pour faire sortir tel chat ou chien de leurs cages : « Mais pas seulement… Certaines personnes nous appellent également directement pour nous laisser leur animal. Nous avons eu aussi des cas de signalement de maltraitance. Nous intervenons alors au domicile. Certains propriétaires d’animaux nous abandonnent alors leur animal ».

Prise en charge à 100%

Quat’Pattes amène alors les boules de poils dans les familles d’accueil adhérentes : « Une bénévole se charge de tout. Elle fait voir l’animal à un vétérinaire, le fait passer souvent par le toiletteur, notamment pour les gros chiens et ensuite le confie à la famille d’accueil ». Cette dernière n’a rien à débourser pour la prise en charge de l’animal. Alimentation et soins éventuels sont financés par l’association : « Nous gérons tout problème éventuel rencontré par la famille d’accueil » ajoute Annie Dubar.

Besoin du double de familles

Actuellement, l’association compte cinq familles d’accueil « chien » et deux familles d’accueil « chat » dans son fichier : « Il nous en faudrait le double » annonce d’emblée Annie Dubar. « Nous sommes régulièrement obligés de confier certains animaux à un chenil que nous rémunérons ». Une perte financière dont l’association se passerait bien, même si le chenil lui octroie deux boxs à des conditions préférentielles. Car Quat’Pattes vit essentiellement des cotisations de ses adhérents et d’une subvention municipale : « Lors des adoptions, une partie des frais comprend la cotisation à l’association de 10 euros. Souvent, nos adoptants continuent à adhérer à l’association durant plusieurs années ».
Quat’Pattes espère donc faire du recrutement pour pouvoir répondre aux sollicitations fréquentes de la fourrière. Et être famille d’accueil ne réclame pas de compétences particulières : « Simplement d’aimer les animaux » précise Annie Dubar. « Il faut traiter l’animal reçu comme si c’était le sien. Et même en faisant d’avantage attention à son éducation. Car si l’on accepte de son animal de compagnie qu’il monte sur les canapés ou les lits, le futur propriétaire du chien à adopter ne sera peut-être pas susceptible de l’accepter ».
Si un jardin est le bienvenu, il n’est pas une condition sine qua non pour devenir famille d’accueil : « Pour les petits chiens, un appartement ne pose pas de souci. Et pour les chats, je dirais même que c’est mieux. Ils ont tendance à être fugueurs… » ajoute Annie Dubar.

Annabel Perrin

Quat’Pattes – 54 , rue de coquard – Villeneuve- sur-Lot –
Infos au 05 53 71 42 17 – Contact sur assoquatpattes47@gmail.com ou page Facebook

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés