Au théâtre cette semaine


Agen // Théâtre Ducourneau – The Guitrys

Ecrit par Eric-Emmanuel Schmidtt – Mise en scène de Steve Suissa – Avec Claire Keim et Martin Lamotte
L’histoire : Il écrit, elle chante. Ensemble, ils jouent. Ils jouent à s’aimer, à se désaimer, dans la vie comme sur scène. Dans les Années folles, pendant 15 ans, le couple légendaire que formaient Sacha Guitry et Yvonne Printemps régna sans partage sur Paris et le monde entier.

Eric-Emmanuel Schmidtt s’est emparé d’un couple mythique du théâtre des années 20 pour en réinventer la vie sur scène. Il a réuni pour les incarner, Martin Lamotte et Claire Keim qui parcourent ainsi, au fil des scènes, 15 ans d’un amour passionnel entre deux fortes personnalités. Lorsque Sacha Guitry tombe sous le charme d’Yvonne Printemps, cette dernière affiche ses 18 ans avec provocation. Il l’épouse en 1919. Il écrit alors pour elle pas moins de 34 pièces. Eric-Emmanuel Schmidtt n’a pas oublié le style Guitry et les répliques se font cinglantes et provocantes de la part d’un homme fou de jalousie face à la jeune femme en pleine gloire. Martin Lamotte s’est emparé avec justesse du rôle du dramaturge meurtri par une passion dévorante.
Claire Keim, elle, n’hésite pas à entonner la chanson, à l’instar de l’artiste qu’elle incarne, donnant au répertoire d’Yvonne Printemps, une nouvelle jeunesse.

Mercredi 5 novembre à 20h30 – Tarifs de 20 à 32 euros – Infos et résas au 05 53 66 26 60

Villeneuve-sur-Lot // Théâtre Georges-Leygues – Opéra Pastille

op-ra-pastille

Le mot opéra fait souvent frémir les oreilles des non initiés. Acide Lyrique s’est posé comme mission de donner à cet art majeur bien moins de sérieux qu’il se doit. Ainsi, dans « Opéra Pastille », le répertoire va non seulement puiser dans les airs classiques mais les mêle avec des chansons traditionnelles ou des morceaux issus du Top 50.
La compagnie Acide Lyrique a vu le jour à Toulouse en 2003, fondée par un quatuor : Mezzo de Vincennes incarne la diva, Omar Benallal, représente le ténor au charme époustouflant, Stéphane Delincak, est le pianiste prodige et, enfin, Benoît Duc, la voix baryton.
Une Carmen déchaînée dans une saga absurde, une messe en latin version disco sont des exemples parmi tant d’autres de la dérision d’Acide lyrique dans cet Opéra Pastille.

Jeudi 6 novembre à 20h30 -Tarifs de 3 à 12 euros –
Infos et résas au 05 53 40 49 02

Villeneuve-sur-Lot // G.Leygues – Et ce n’était pas qu’on allait quelque part

Par la Compagnie Awa – A partir de 10 ans

«Et ce n’était pas qu’on allait quelque part » est une traversée scénique d’après le texte Dream Haïti du poète barbadien Kumau Brathwaite. Ce poème évoque la tragédie des boat people, des Haïtiens poussés par les conditions économiques et politiques à se jeter à l’eau sur des embarcations de fortune. Frédérique Liebaut est le metteur en scène de cette traversée de scène où le texte de Kumau Brathwaite se déclame, mêlé des voix d’Henri Bauchau, Christophe Colomb, Malcolm Lowry, Bartolomeo de Las Casas, Aimé Césaire. La Cie Awa se plaît à explorer la poésie au théâtre.

Mardi 4 novembre à 20h30 – Tarifs de 3 à 14 euros –
Infos et résas au 05 53 40 49 49

Nérac // Espace d’Albret – Le jeu de l’amour et du hasard

le_jeu_de_l_amour_et_du_hasard_1

D’après Marivaux – Par la Compagnie du Soleil Bleu – A partir de 10 ans

Le metteur en scène Laurent Laffargue a mis en scène cette pièce classique d’une comédie cruelle sur les relations amoureuses. Ici, point de costumes ou de décors d’époque. Seuls des panneaux tournants évoquent les différentes pièces de la maison traversés par les personnages de Marivaux, habillés de manière contemporaine.

Mardi 4 novembre à 20h30 – Tarifs de 8 à 20 euros –
Infos et résas au 05 53 97 40 50

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés