B. Weber invente la galerie participative


La peintre Nathalie Bonnet sera l’invitée de la galerie Weber ce mois de décembre. L’artiste inaugurera le nouveau virage pris par l’atelier d’exposition, à savoir convier, pendant deux semaines à un mois, un créateur dans ses murs pour lui permettre de montrer ses oeuvres, d’y créer et bien sûr de les vendre. C’est le maître des lieux, Bernard Weber, qui a eu cette idée. « Avant je faisais venir plusieurs artistes en même temps dans la galerie, raconte Bernard Weber, mais c’était trop compliqué à gérer et les visiteurs ne s’y retrouvaient pas. »
Avec la première édition de « Partage de l’art », le sculpteur agenais met en avant sa conception de l’art. « Le but est de favoriser le partage et la solidarité entre créateurs, confirmés ou moins, et dont le talent mérite d’être reconnu. Cela permettra également de sensibiliser les visiteurs à différents arts, différentes techniques. »

De la tuile à la sculpture

C’est là toute la philosophie de ce septuagénaire. Arrivé à la retraite, il n’a pas voulu se résigner à rejoindre les « tamalous ». « C’est comme ça que j’appelle les clubs de seniors où on ne rencontre que des gens qui parlent de leurs petits bobos… » Profitant de son expérience dans l’industrie de la tuile, il se met alors à la sculpture et s’épanouit. Sa maison lui sert d’atelier. Il crée ses oeuvres et les expose dans la galerie située à côté de son foyer. Avec toujours l’idée que l’art doit s’ouvrir au plus grand nombre. « Les créations exposées restent dans des fourchettes de prix raisonnables et accessibles. » Une philosophie qui prend racine, le programme du « Partage de l’art » fera venir neuf artistes déjà inscrits dans des domaines aussi différents que la peinture, la sculpture, la photographie, trompe-l’oeil…

Gauvain Peleau-Barreyre

Galerie Weber, à partir du 4 décembre, 45 rue de la Grande-Horloge.
Renseignements 05 53 66 92 84.

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés