Bonaguil replonge en plein Moyen-Âge


Envie de sortir ce week-end ? Ne cherchez plus. Montez dans votre DeLorean, prenez la route de Saint-Front-sur-Lémance, paramétrez la console sur le XIIIe siècle, foncez à 88 miles à l’heure (enfin 80 km/h maintenant que le décret est effectif) et débarquez en plein Moyen-Âge. Samedi et dimanche, le château de Bonaguil accueille ses traditionnelles « Médiévales ». L’escapade spatio-temporelle fonctionne donc aussi bien avec une voiture normale. Tant mieux, car il serait dommage de rater cet événement incontournable du début d’été. Pour cette 18ème édition, les organisateurs ont mis les petites écuelles dans les grandes avec de l’animation sans interruption tout au long des deux journées, du grand spectacle ainsi que des moments pédagogiques… « Cette année, nous avons souhaité en quelque sorte raconter le grand livre du Moyen-Âge, avec les campagnes militaires bien sûr mais aussi une belle part consacrée à la vie civile. On veut montrer comment la vie s’organisait à cette époque », confie Patrick Arassus, le directeur de la forteresse. Odette Langlade ayant passé la main, c’est en étroite collaboration avec la nouvelle présidente de l’Association des médiévales des châteaux de Bonaguil-Fumel, Viviane Marsand, que celui-ci a élaboré le programme. « Du changement dans la continuité », précise-t-il. Fidèles aux ingrédients qui ont fait leur réussite, ces Médiévales vont proposer aux visiteurs de nouvelles prestations et de nouvelles mises en scènes grâce à la présence de plusieurs troupes encore jamais vues sur l’éperon rocheux le plus célèbre du Lot-et-Garonne.

Animations, initiations et show nocturne

Les Sentinelles de la Guivre et les Bécuts de Gascogne joueront aux chevaliers dans des démonstrations épiques. Au gré des déambulations dans l’enceinte de l’édifice, il sera également possible de voir à l’oeuvre forgerons, tisserands, boisseliers, tailleurs de pierre, botanistes et autres troubadours. Les chineurs trouveront à coup sûr quelques petits trésors dans les échoppes de ces artisans médiévaux. « Toutes les animations seront accompagnés de la mise en musique signée Prima Nocta.  C’est une troupe belge qui est déjà venue il y a deux ans. Ils sont très dynamiques et leur passage avait été plébiscité », précise Patrick Arassus. Les enfants pourront par ailleurs profiter des jeux médiévaux géants tandis que le Tir Sportif Fumélois animera une initiation à l’arbalète. En plus des dizaines de bénévoles présents pour encadrer la manifestation (information, sécurité, buvette, entretien), il y aura plus d’une soixantaine d’intervenants pour animer le week-end ! Sans oublier le clou du spectacle : le show nocturne dans les fosses du château dès 21h avec saynètes, musique, combats et chorégraphies de feu. « On fait très attention au choix des troupes afin de garantir la meilleure prestation aux spectateurs. Cela demande des recherches importantes, des déplacements car on veut une programmation qui soit à la hauteur et dans l’esprit du château. On les choisit après les avoir vu en live et non pas uniquement sur le web », souligne Patrick Arassus. Une exigence qui permet de réunir entre 2000 et 3000 fidèles chaque année selon les aléas météo. Celle-ci s’annonçant bonne pour ce week-end, ces 18ème Médiévales de Bonaguil se présentent sous les meilleurs auspices. 

Dimitri Laleuf

Samedi 7 et dimanche 8 juillet de 10 à 19h.

Spectacle nocturne samedi à 21h.

Tarifs entrée : 9,50€ adulte, 5€ enfant et personnes en costume médiéval, gratuit -5 ans et enfants costumés.

Tarifs spectacle identiques (places limitées, réservations conseillées).

Infos au 05 53 71 90 33 ou sur www.medievalesbonaguil.fr

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés