Les bonnes ondes de la campagne


Alors que les Conseils départementaux se sont vus confier, bien malgré eux, la mission de réduire la fracture sociale, c’est à un autre maux de notre société que s’attaque le département de Lot-et-Garonne. Cette fracture-ci est numérique et parsème la campagne de zones blanches aux écrans noirs. Pierre Camani, président du Conseil départemental, a annoncé lundi dernier que désormais « 93% » du territoire est couvert par la technologie du WiFi Haut-débit. Les ultimes poches de résistance seront vaincues d’ici « quelques semaines ». Et c’est à Sérignac que la démonstration s’est concrétisée. Les bonnes ondes du haut-débit ne venaient pas jusqu’à cette commune de l’Agenais. L’ancienne technologie sans fil commençait à montrer ses limites. La société SD-Num a été missionnée par la collectivité pour déployer le matériel. Et n’y voit que des avantages, comme l’a détaillé Luc Rouach, président de SD-Num pour qui cette nouvelle connexion sans fil est « plus sécurisée, rapide et puissante ». Trois offres sont disponibles pour les particuliers (et pour les entreprises) qui souhaiteraient migrer vers cette technologie : 35 euros pour 6Mb/s, 39,90 euros pour 12Mb/s et 45 euros pour 20Mb/s. Le coût de cet investissement est de 2,7 millions d’euros (dont 1,7 financés par le Département et un million par le délégataire). Il n’est cependant que transitoire. Cette montée en débit permet de couvrir les zones sinistrées mais aussi faire patienter les Lot-et-Garonnais avant l’arrivée de la fibre. Cette nouvelle génération d’Internet très haut-débit (jusqu’à 100MB/s) sera opérationnelle dans une dizaine d’années et son coût d’installation devrait s’élever à quelque 130 millions d’euros.

Gauvain Peleau-Barreyre

Migration gratuite vers l’opérateur WiFi haut-débit. Téléphone Territoires sans fil : 05 32 800 555 ou LgTel : 05 35 54 10 25

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés