Break dance sur le parvis


Le hip-hop a pris racine à Villeneuve-sur-Lot et n’a pas l’intention de changer de site de prédilection. Après avoir fait ses armes et attiré un public de plus en plus nombreux lors des Urban Tribus successifs au coeur du parc des expositions, le voici qui vient s’exposer sur le parvis de l’église Sainte-Catherine. Et c’est à coups de battles qu’il va jouer les mécréants et donner des airs de Bronx au coeur de la Bastide le temps d’une après-midi.
A l’affrontement, huit équipes de deux danseurs vont venir faire leurs preuves l’une contre l’autre. La particularité est qu’aucun des seize participants n’est majeur. Et c’est Naïm, professeur de danse hip-hop au centre culturel qui les a recrutés pour la plupart : « Certains sont mes élèves, d’autres ont eu vent de l’événement via les réseaux sociaux… » explique Naïm. « Le but de cette battle réservée aux moins de 18 ans, était de proposer à des jeunes danseurs de se lancer en dehors des compétitions d’Urban Tribus de haut niveau. On ne peut pas engager un poney dans les mêmes compétitions que des chevaux de course » précise, amusé, Naïm.
Les jeunes pousses du break dance viennent non seulement de tout le département, mais également de Bordeaux. « Les Enfants sauvages » et « Les Rasmoquettes » de Ste-Bazeille, deux équipes issues de « l’Atelier Break » de Villeneuve, « Limiteless » d’Agen, « Esprits Dance 47 » de Marmande, « Team Benin » et TBC de Bordeaux sont donc engagés dans la compétition : « Il faut avoir au moins deux ou trois ans de pratique pour pouvoir prétendre à une battle » ajoute Naïm. « Ils se sont entraînés en dehors des ateliers, chez eux, pour assurer leurs impros ».
Ils vont donc devoir démontrer leurs talents au son d’un DJ venu de Bordeaux, Davy Jones. Un MC, El Pistolero, anime la battle. Un jury de trois danseurs les départagera… « Comme leurs aînés » ajoute Naïm.

Annabel Perrin

Samedi 1er octobre de 15h30 à 17h30 –
parvis de Sainte-Catherine – repli dans la halle en cas de pluie

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés