Les Cadets du SUA vers un nouveau titre ?


Finale Cadets Alamercery : SUA LG – Racing 92 (15h à Saint-Yrieix-la-Perche)

Où vont s’arrêter les Cadets Alamercery du SUA ? Après avoir sorti en quart de finale de redoutables Bayonnais, premiers de leur poule de phase régulière, les jeunes suavistes se sont offert, avec la manière, le scalp du Stade toulousain (38-21), invaincu jusque-là, en demi-finale, le week-end dernier à Moissac. « On a sûrement mieux abordé et préparé cette demi-finale que notre adversaire, explique le manager Cyril Lazzaro. Les Toulousains, qui nous avaient battus à deux reprises lors de la phase régulière, étaient favoris et nous ont peut-être un peu pris de haut. En tout cas, on a su mettre en application l’organisation défensive que nous avions étudié toute la semaine. Cela a plutôt bien fonctionné puisque l’on a récupéré des ballons et nous avons su être opportunistes pour breaker et l’emporter logiquement. » Une jeune garde suaviste qui ne cesse d’épater par son culot et ne fait aucun complexe lors de ces matchs couperets face à des adversaires, sur le papier, supérieurs à eux. Ce sera une nouvelle fois le cas, ce dimanche, en finale contre le Racing 92 qui n’a pas encore connu la défaite cette saison mais s’est difficilement sorti des griffes du Lou en demi-finale (14-13). « De ce que nous avons pu analyser à la vidéo, c’est une équipe plutôt athlétique, avec un huit de devant très costaud qui excelle en mêlée fermée, décrypte l’ancien éducateur monflanquinois. C’est une équipe dense, qui ne se déplace pas beaucoup sur le terrain mais qui use l’adversaire avec sa puissance sur les duels et les impacts. »

La récompense de la formation agenaise

Fidèles à leurs principes, les jeunes pépites du Sporting devraient donc à nouveau proposer du beau rugby en faisant vivre le ballon sur les largeurs. « Ce sera à nous de les déplacer et de les faire courir avec des joueurs qui sont peut-être un peu moins athlétiques qu’eux mais plus rapides. On va essayer de développer du jeu pour les faire bouger et les user physiquement, analyse le technicien agenais. Ce sera l’équipe la plus déterminée qui va l’emporter. Il va falloir mettre les petites bobos de côté et attaquer la rencontre avec un mental de guerrier. Une finale, cela ne nous suffit pas, on veut le titre. »  Après le titre contre Toulouse en Gaudermen (- de 16 ans) en 2014 et celui de l’an passé, en Alamercery (- de 17 ans), face au Lou, les Cadets du Sporting partent à la conquête d’un nouveau titre de champion de France. « On veut ajouter une ligne au riche palmarès du SUA, cela démontre le très bon niveau de la formation agenaise qui travaille parfaitement depuis plusieurs années et obtient d’excellents résultats dans toutes les catégories de jeunes », conclut Cyril Lazzaro, grand artisan de cette réussite aux côtés de son staff, depuis quatre ans, Manu Rouquié, Régis Cotonnec et Fred Boisserie.  

Simon Galinier

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés