Centre des congrès // Une inauguration sous le signe des Cabrel


Alors que la saison 2014-2015 avait été dévoilée il y a quelques semaines, le Centre des congrès du Parc des expos d’Agen se devait de préparer une inauguration à la hauteur de l’événement. La programmation pour ces soirées de gala (27, 28 et 29 juin prochains) avait quelque peu fuité notamment avec la venue annoncée de l’enfant du pays, Francis Cabrel. Le chanteur astaffortais était d’ailleurs de la partie hier, lors de la conférence de presse qui dévoilait le programme. Organisée autour des talents locaux, l’inauguration se déclinera en trois temps forts.

Un outil de prestige
La première soirée sera consacrée aux chœurs et à la musique classique. Francis Cabrel donnera de la voix pour 30 minutes avant de revenir pour la grande soirée du 28 juin. Un samedi soir sur la terre du chanteur de « Je t’aimais, je t’aime et je t’aimerai » où il a invité tous ses coups de coeur musicaux, dont sa fille, Aurélie Cabrel. « Cela sera un concert naturel, dépouillé et acoustique », a détaillé l’artiste.
Ce qui lui permettra de tester la sonorisation d’une salle, le Centre des congrès, qui était attendue depuis longtemps par les professionnels du spectacle. « Agen mérite une salle comme celle-là, a continué Francis Cabrel, je suis rassuré pour mes collègues qui viendront y chanter plus tard. »
Avec une capacité modulable selon les événement, le Centre des congrès pourra accueillir jusqu’à 4 500 personnes.

Capter le tourisme d’affaires
Voilà pour le premier objectif culturel mais l’outil, qui a coûté près de 14 millions d’euros, est au coeur du projet « Agen, ville de congrès » qui prévoit d’attirer la clientèle, dépensière, du tourisme d’affaires. « C’est très bien d’avoir construit la salle, a relevé le maire d’Agen et président de l’Agglomération, Jean Dionis, mais encore faut-il que ça marche. » Ce que le directeur d’Agen expo congrès, Gilles André, a confirmé en avançant le nombre de réservations et de manifestations programmées. « Je suis comme Saint-Thomas, je ne crois que ce que je vois », a prudemment ajouté le maire. Rendez-vous donc dès le 12 juin, date de fin des travaux, pour un premier aperçu.

Gauvain Peleau-Barreyre

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Laisser un commentaire

* Champs Requis
Votre E-Mail ne sera pas publié.
Votre commentaire doit être validé par un administrateur avant d'apparaître.