Cette semaine sur scène


Agen  // Le Florida – Carte blanche à Ezekiel

C’est une longue histoire qui lie le groupe Ezekiel à la ville d’Agen et plus particulièrement le Florida. Ce dernier a accueilli chacun des projets, même un peu fous des Toulousains, jusqu’à les poser sur la scène du théâtre Ducourneau. Depuis deux albums, Ezekiel s’était laissé aller à des penchants étonnants lorgnant vers les instruments classiques, peu présents généralement dans l’électro. Les voilà qui reviennent à leurs premières amours avec « Lux », album qui donne libre court à des explorations électroniques. Mais comme à son habitude Ezekiel ne fait pas les choses comme tout le monde et les prestations scéniques de « Lux » innovent avec une installation mêlant musique, lumières, technologie et robotique. Ezekiel profite de la carte blanche qui lui est laissée pour inviter sur le plateau deux autres ovnis musicaux que sont MelleNoiseEscape, guitariste à l’univers singulier et Marc Sens, également guitariste expérimental. Pour l’anecdote, leurs premières rencontres se sont déroulées sur la scène du Florida.

Vendredi 6 novembre à 21h00 – Tarifs de 16 à 20 euros – Infos et résas au 05 53 47 59 54

Marmande // Buffet de la Gare – Sven et Kick

C’est sous la forme d’un apéro concert que Sven, issu du groupe Parabellum et Kick, sorti de Strychnine pour l’occasion, viennent donner en live un aperçu de leur nouveau projet concocté en duo. Ils viennent avec de nouvelles compos et le même esprit rock’n roll dont aucun d’eux ne peut se défaire. A voir absolument pour les férus du genre.

Vendredi 6 novembre à 20h – Tarif : Libre 

Agen  // La Tannerie – Road again

Road Again est un groupe formé de la réunion de quatre personnalités qui ont, au fil de leurs parcours, confronté leurs expériences à toutes les facettes du blues. Christian Defenin, chanteur-guitariste de Route 66, s’allie avec Michel Fraisse, guitariste chanteur, Bruno Consolo, bassiste et Pierre Savary, pianiste et percussionniste.

Samedi 7 novembre à 21 heures – Tarifs de 10 à 14 euros – Infos et résas au 05 53 68 04 04

Fumel  // Pavillon 108 – Peter Kernel + Magnéto + Commandant Cousteau

Plateau rock international ce samedi à Fumel avec trois groupes programmés dont la tête d’affiche vient du Canada.
Peter Kernel, formé de Aris Bassetti (guitare, voix, graphic designer) et Barbara Lehnhoff (guitare-basse, voix, filmmaker) s’est formé en 2005 pour écrire la bande son de Like A Giant In A Towel, réalisé par Barbara. Désormais en trio, Peter Kernel a réussi en une poignée de disques à imposer une pop magnétique et vient de sortir son troisième album en janvier dernier.
Magnéto, originaire de Périgueux, est plutôt influencé par la scène noise de Chicago. Leur dernier album a été enregistré en Finlande.
Commandant Cousteau, eux, est la rencontre de deux formations cultes lotoises, d’un côté les ex « Deep Green Water » fleuron de la scène pop rock post rock des années 90’ et de l’autre côté un des membres de « Antibeat » duo de surdoués.

Samedi 7 novembre à 20h30 – Tarifs de 6 à 8 euros – Infos et résas au 05 53 36 02 83

Agen // Théâtre Ducourneau – Shelters

Le groupe pop rock agenais a cumulé les faits de guerre en étant finalistes du tremplin Ricard SA live, sur la scène de Luxey, Toulouse, Bordeaux, Pau ou autres… Récemment, ils ont été les poissons pilotes d’un projet musical au sein de la classe CHAM au collège Ducos du Hauron. C’est la restitution, entre autres, de leur travail avec les élèves qui se jouera ce soir sur les planches de Ducourneau. C’est aussi la dernière date pour le groupe sous cette appellation et cette formation.

Mardi 10 novembre à 20h30 – Tarifs de 7 à 15 euros – Infos et résas au 05 53 66 26 60

Villeneuve-sur-Lot  // G.Leygues – Auschwitz et après

Par la compagnie Hauts de Scène
Avec Sarah Gaumont, Chloé Mahy et Nathalie Trégouët

Charlotte Delbo, assistante de Louis Jouvet, est une résistante communiste déportée par le convoi du 24 janvier 1943 à Auschwitz-Birkenau puis à Ravensbrück. Ses écrits font partie des témoignages les plus importants sur les camps, aux côtés de ceux de Primo Levi ou Jorge Semprun. La pièce se décompose en douze tableaux racontant les trois ans de la vie de cette femme dans l’horreur de camps et de ses camarades déportées à ses côtés.

Mardi 10 novembre à 20h30 – Tarifs de 5 à 19 euros – Infos et résas au 05 53 40 49 49

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés