Christine Bonfanti-Dossat, nouvelle n°2 des Républicains


Il n’aura pas fallu attendre longtemps pour que Jean-Louis Costes remanie la hiérarchie du parti dont il vient de prendre les rênes ce week-end. Christine Bonfanti-Dossat s’assoira désormais au fauteuil de secrétaire départemental, en remplacement de Jean Pinasseau qui a préféré démissionner devant la défaite de son poulain et opposant au député-maire de Fumel, Pascal de Sermet.
La maire de Lafox, « gaulliste historique », passée sous les couleurs du RPR, de l’UMP et maintenant des LR, connaît les rouages du parti. La position de l’ex-numéro 2 était bancale, et la maire de Lafox avait été auditionnée dès cet automne par les cadres parisiens du parti pour savoir si elle pouvait monter en grade. « Je suis un bon petit soldat, explique la nouvelle femme forte du parti, si les décisions me conviennent bien entendu, mais je suis engagée pour faire gagner la droite dans notre département, tourner la page d’une direction départementale qui a failli à ses fonctions. »

Direction de rassemblement
Comme celles, entre autres, de présenter un visage conquérant pour les différentes élections. « Bien sûr que les Républicains peuvent retrouver la voie du succès, reprend-elle, mais il ne faut plus partir divisés. Si le meilleur candidat est un UDI, un MoDem ou un Républicain, il faudra se mettre derrière lui. Nous voulons travailler en harmonie avec tous les adhérents et apaiser. » La maire de Lafox s’inscrit dans une ligne « centro-compatible » que Jean-Louis Costes, apôtre du « rassemblement » des militants, approuve. Le nouveau président LR 47 avait fait de la ligne œcuménique un de ses credos. « Les perdants ne sont pas nos adversaires », ajoute Christine Bonfanti-Dossat pour coller au discours de son chef. Ainsi les délégués de circonscription, élus en même temps que leur hiérarchie ce week-end et en dépit de leur obédience à Pascal de Sermet, seront invités à travailler de conserve, et à remiser leurs ambitions à plus tard. Avec ce poste de secrétaire départemental, la première magistrate sera en charge de représenter le Lot-et-Garonne auprès des instances parisiennes et, rôle ô combien clé, préparer et motiver ses troupes pour les futures élections, internes et nationales. Premier objectif : les primaires de novembre 2016 où Les Républicains devront se choisir un champion pour la présidentielle.

Gauvain Peleau-Barreyre

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés