Cinéma // Tournages en série


Cet été, le Lot-et-Garonne accueille deux tournages de long-métrage et va ainsi être le décor des prochains films de Raphaël Jacoulot et Laurent Laffargue : « Ces deux projets cumulent 61 jours de tournage sur le département » annonce fièrement Hervé Bonnet, directeur du bureau d’accueil du tournage. « En 2012, nous en cumulions 35…» Qui avaient généré pas loin de 600 000 euros de dépenses sur le territoire… Une manne financière non négligeable certes mais qui n’est pas pour Hervé Bonnet le premier leitmotiv de sa raison d’être : « Nous allons au-delà de l’impact économique direct. La présence des plateaux dans le département, c’est surtout la pérennisation d’emplois sur le secteur, puisque nous   orientons les productions en priorité sur les entreprises lot-et-garonnaises, et la promotion du département, via les films.»

L’art de convaincre

Faire venir un projet cinématographique dans le département est ainsi un travail de longue haleine. Il a fallu près de deux ans au bureau d’accueil du tournage pour voir se concrétiser leurs démarches : « L’un des réalisateurs n’a pas été difficile à convaincre puisque Laurent Laffargue, qui réalise ici son premier long, est agenais. Mais « Les rois du monde » est un projet lourd et il n’était pas évident, malgré le désir profond de Laurent, de pouvoir venir le tourner ici ». Pour le second tournage, le bureau d’accueil a eu un énorme travail de repérage: « Coup de chaud » de Raphaël Jacoulot qui a bénéficié de subventions de la région Aquitaine. Il était donc obligé de venir tourner dans la région mais pas nécessairement en Lot-et-Garonne. Nous avons dû lui prouver que notre territoire était le plus adéquat pour son film ».

Documentaires et courts

Hervé Bonnet s’apprête donc à vivre un été intense avec l’organisation de castings sur place « notamment pour des seconds rôles et de la figuration », mais également la prise en charge de l’intendance et des autorisations administratives inhérentes à tout tournage de films. Et ces deux longs-métrages ne sont pas les seuls projets en cours dans le département. Jacques Perrin va également venir poser ses caméras dans la campagne lot-et-garonnaise pour son prochain documentaire intitulé « Les saisons ». Deux courts-métrages sont également en cours de réalisation : « Dont un mené par un jeune cinéaste agenais, élève à la Fémis, et qui a toutes les chances de devenir un réalisateur reconnu d’ici quelques années. L’idée ici est d’accompagner étroitement un local en voie de professionnalisation. C’est aussi le rôle du BAT » ajoute Hervé Bonnet. Il se murmure également que d’autres projets pourraient poser leurs valises cet hiver dans le coin… L’année 2014 s’annonce donc riche.

 

Annabel Perrin

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Laisser un commentaire

* Champs Requis
Votre E-Mail ne sera pas publié.
Votre commentaire doit être validé par un administrateur avant d'apparaître.