Commerce // Pub en « after-work »


Alors que les Villeneuvois se désespèrent, depuis quelques mois, de trouver un lieu festif pour passer leurs soirées, un nouvel établissement vient d’ouvrir du côté de la zone d’activités de Bias… Le V&B villeneuvois est donc le 86ème en France à s’installer. Et le deuxième en Lot-et-Garonne. A sa tête, Stéphane Muntz, déjà patron de la version agenaise qui cartonne depuis trois ans auprès des trentenaires et quadras. S’il a su prendre le bon virage, l’homme n’est pourtant pas issu du monde de la nuit : « Je travaillais dans un atelier de mécanique auto auparavant. J’en ai eu assez. J’ai tout plaqué pour me lancer dans un univers qui me plaisait. Je préférais accueillir des clients dans un cadre convivial qu’autour d’une voiture ».
En 2011, il ouvre sa première franchise V&B sur Agen. Il est encore lui-même surpris de l’engouement suscité par l’établissement : « C’est simple… C’est plein tous les jeudis soirs. Je pense que les gens apprécient l’aspect convivial et bon enfant du lieu ». Stéphane Muntz envisage alors d’ouvrir une deuxième enseigne dans le Villeneuvois, remarquant que nombre de ses clients à Agen faisaient le trajet depuis la sous-préfecture.
Il ne change pas d’un iota le concept développé sur Agen, une idée originale calquée sur les pubs irlandais.

After-work
Car le V&B n’est pas un bar de nuit. Dans un décor vert et rouge, où le bois est omniprésent, il propose aussi à la vente des alcools du monde entier, non disponibles dans les rayons des grandes surfaces : « A côté du bar, nous avons le magasin, ouvert toute la journée. Notre spécialité reste la bière avec un choix très vaste » explique Stéphane Muntz. La bière, alcool phare du bar, tout comme le vin : « Ici, on ne sert pas d’alcools forts. Nous avons une licence 3. L’objectif n’est pas de venir se soûler, mais de passer un moment festif tout en dégustant des bouteilles rares ».
Les horaires d’ouverture du V&B sont dans cette même lignée, puisque l’établissement ferme ses portes au plus tard à 22 heures, et ce, une fois par semaine le vendredi : « Nous sommes dans l’after-work, à l’image de ce qui se fait dans les pays anglo-saxons. C’est aussi pour cette raison que notre clientèle affiche une moyenne d’âge de 35 ans en général ».
Soirées déguisées, DJ’s ou encore concerts sont programmés entre les murs au moins une fois par mois. Pour tenir la boutique, deux salariés ont été embauchés avec la consigne express d’y instaurer l’âme d’un pub anglais.

Annabel Perrin

V&B, avenue de Bordeaux – Inauguration officielle le jeudi 11 décembre  – Ouvert le vendredi jusqu’à 22 heures

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés