La crème de la crème du beatbox débarque à Agen


Le temps d’un week-end, Agen va devenir « the place to be » pour les amateurs de beatbox du monde entier. Ce samedi, pour la deuxième année consécutive, le Florida  organise son Beatbox Battle. Une compétition d’envergure internationale regroupant des artistes maîtrisant à la perfection le Human beatbox (littéralement boîte à rythmes humaine), consistant à imiter des instruments de musique, en grande partie des percussions, en utilisant uniquement sa voix. Une pratique que tout le monde a expérimenté au mois une fois dans sa vie et que d’autres ont réussi à élever au rang d’art. Des artistes venus des quatre coins du globe (Chili, Chine, Allemagne, Danemark, Belgique ou Espagne) et capables d’émettre de leur bouche des sons les plus impressionnants les uns que les autres se défieront de la voix pour succéder au vainqueur de la première édition, l’Angevin Alexinho.

Un triple champion de France qui fera cette année partie du jury aux côtés d’autres grands noms de la discipline aux palmarès bien remplis comme L.O.S (premier champion de France de beatbox), K.I.M dit Shadow Sumo (champion de France 2011 et top 8 mondial en 2012), le Singapourien Dharni (double vainqueur du Grand Beatbox Battle, sorte de championnat du monde de la spécialité) et enfin le Luxembourgeois Slizzer (double champion d’Autriche).

Démos à  17h place Wilson

Cette journée débutera dès 17 heures, sur la place Wilson, par des démonstrations gratuites en plein air des seize participants au Florida Beatbox Battle 2018, avant que ceux-ci ne regagnent la scène de la salle agenaise pour les phases finales de la compétition, à partir de 21 heures. Toute la soirée sera animée par Tioneb, « le papa des beatboxeurs », champion du monde de looper 2012, une autre pratique du beatbox incluant des pédales et permettant de boucler les sons produits afin de composer en temps réel des morceaux complets. Les cinq membres du jury seront eux aussi amenés à se produire sur scène entre les différentes phases finales. Bref, le show est une nouvelle fois plein de promesses grâce à une organisation ficelée d’une main de maître par les équipes du Florida. Au vu du retentissant succès rencontré l’an passé, lors de l’édition inaugurale, ces dernières n’ont pas hésité une seule seconde à renouveler l’évènement une deuxième fois. En 2017, les vidéos du tournoi retransmises par la chaîne spécialisée Swiss Beatbox (plus grosse chaine mondiale Youtube de beatbox) ont fait le tour du monde. Certaines d’entres elles, tournées sur le Boul’, ont même dépassé les 121 000 vues sur la toile. Demain, le tournoi s’ouvrira même sur l’Asie grâce à un autre relais d’influence, le China Beatbox, qui retransmettra en direct les battles dans l’Empire du Milieu.   

Simon Galinier


Programme et infos //

Samedi 21 avril

– 17h : démonstrations gratuites de Beatbox sur la place Wilson

– 21h : phases finales du Florida Beatbox Battle 2018 au Florida

Tarifs : 12 euros (plein tarif) ; 10 euros (réduit) ; 8 euros pour les adhérents.

Infos et résas : Florida, 95, Boulevard Carnot – 05 53 47 59 54 


Les 16 participants en lice //

• COLAPS : champion de France 2017.

• MR.ANDROÏDE (Chili) : quadruple champion d’Amérique latine.

• ZEKKA : double champion d’Espagne.

• RAWCLAW : double champion du Danemark.

• CHEZAME : champion d’Allemagne 2017.

• SUPERNOVA : champion de Belgique 2016 et 3ème du Florida Beatbox Battle 2017 ;

• ZAI ZA : vice-champion de Chine.

• KENOZEN : demi-finaliste championnat de France 2017.

• BRONIX : demi-finaliste du championnat de France 2017.

• EFAYBEE : demi-finaliste du Florida Beatbox Battle 2017 et top 16 mondial en 2015.

• RIVER : quart de finaliste du championnat de France 2017.

• FOOTBOX : le petit prodige belge

• SCOUILLA : pointure de la scène beatbox française.

• AKINDE : sélectionné sur Youtube et gagnant d’une wild-card (invitation)

• BASS BRO : sélectionné sur Youtube et gagnant d’une wild-card (invitation)

• OSY : vainqueur du Mini Beatbox Battle au Florida (qualification du 29 mars)    

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés