Crimes et châtiments sur grand écran


Les Montreurs savent mettre le doigt où ça fait mal. Alors que le thème de la justice d’exception s’affichait sur ce même grand écran il y a quelques années, l’actualité récente et tragique donnait une résonance l’initiative de l’association. En 2016, l’association de cinéma d’art et essai, en compagnie de l’avocat agenais Laurent Bruneau, ont concocté une septième édition aux thèmes qui font froid dans le dos : « peine de mort et châtiments corporels ». La formule reste inchangée. Les visiteurs se verront proposer quatre jours remplis de débats, tables-rondes et projection de films, parfois rares ou méconnus, qui traite de la thématique retenue. Une mise en perspective salutaire à l’heure d’aborder des questions qui se font sans cesse plus pressantes au gré des événements quotidiens. « Le but est toujours d’explorer les rapports du cinéma, du citoyen au monde de la justice, résume Thierry Salvalaïo, président des Montreurs, et l’on entend de plus en plus la question de la peine de mort revenir pour les meurtriers d’enfants ou les terroristes. » Laurent Bruneau, avocat à Agen, a participé à la réalisation du programme et a fait marcher son carnet d’adresses pour faire venir des débatteurs de haut vol. Il promet que les avis de chacun pourront s’exprimer mais ne fait pas mystère de ses convictions : « Quand on connaît la réalité d’un procès ou comment la machine judiciaire fonctionne, on ne peut pas être pour la peine de mort. » La soirée de samedi apportera plus de précisions…

Une guillotine, une camisole, le lit du condamné en exposition
Les Montreurs n’ont pas la 3D mais innove également. Pour cette septième édition et grâce à leur partenariat avec l’ENAP, ils accueilleront dans le hall du cinéma une exposition « Le monde pénitentiaire : voyage dans le temps ». Le Centre de ressources sur l’histoire des crimes et des peines a confié plusieurs objets historiques qui racontent l’histoire des prisons françaises par l’exemple. Ainsi, une guillotine sera installée, des camisoles (dont des modèles pour enfants existaient), un lit de planches réservé aux condamnés à mort… « Rare et émouvant » comme le promettent les organisateurs, on peut les croire.

Gauvain Peleau-Barreyre

+ d’infos sur lesmontreursdimages.com

Au programme

Jeudi 4 février
Lycée Palissy à 20h30 Table-ronde : « Le sens de la peine » en présence d’Alain Brossat (philosophe), Laurent Bruneau (avocat), Pascal Prache (procureur de la République TGI Agen)

Vendredi 5 février
Les Montreurs d’Images à 20h30 A l’ombre de la République (documentaire)
Séance suivie d’un débat sur les châtiments corporels avec Me Betty Faggot, bâtonnier de l’ordre des avocats d’Agen et Alain Brossat (philosophe)

Samedi 6 février
Les Montreurs d’Images à 20h30 Le pull rouge
Débat sur la peine de mort avec Raymond Muller, ancien président de cour d’assises et Annie Gourgues, présidente de l’association La Mouette

Dimanche 7 février
Les Montreurs d’Images
15h30 La pendaison ; 17h30 If… ; 20h30 12 hommes en colère.   

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés