Cueco version sixties


Le Musée de Gajac consacre les derniers mois de 2016 à l’oeuvre picturale d’Henri Cueco. L’exposition  dénommée « Henri Cueco – Parcours et fragments » permet de voir les peintures de l’artiste des années soixante en les mettant en présence de nombreuses œuvres plus récentes. C’est sous l’oeil d’un commissaire un peu particulier qu’a été montée l’exposition, puisqu’il s’agit du fils de l’artiste David Cueco. Ce dernier propose un cheminement dans l’oeuvre de Cueco, débutant avec une toile intitulée « Nu sur fond rose », datée de 1966/1967 et qui  appartient aux collections du Musée de Gajac.
La peinture d’Henri Cueco a traversé la seconde partie du vingtième siècle et le début du troisième millénaire. Depuis les années cinquante, Henri Cueco ouvre régulièrement de nouvelles pistes, de nouveaux cycles dans son travail. Différentes périodes ou séries se succèdent : Natures mortes, Paysages, Jeux d’Adultes, Paradis Perdus, Les Hommes Rouges, Sols d’Afrique, Les Chiens, Les Claustras, Les Herbes, Paysages dessinés, La Petite peinture… Il est identifié comme personnalité marquante de la Figuration Narrative. À partir de 1962, il peint des séries recourant aux moyens techniques des médias : figures découpées, aplats de couleurs, pointillés et rayures… Le thème récurent de son travail est le rapport de l’homme à la nature.

Annabel Perrin

Musée de Gajac – exposition jusqu’au 31 décembre – vernissage ce mercredi à 18h30

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés