Déchets : le bilan satisfaisant du nouveau schéma de collecte


«Dès que l’on touche aux déchets, on a l’impression de déplacer une montagne alors que, finalement, les choses se sont plutôt bien passées », se félicite Michel Lauzzana. Le vice-président à l’Agglo d’Agen en charge de l’Environnement et du Traitement des déchets s’est offert quelques sueurs froides lorsqu’en janvier dernier, le standard des services techniques croulait sous les plaintes téléphoniques. Le nouveau schéma de collecte, mis en place début 2016 pour réaliser des économies substantielles, ne faisait pas beaucoup d’heureux avec des fréquences de ramassage en baisse et une suppression progressive du porte à porte. « Toutefois, en un mois et demi à peine, tout était rentré dans l’ordre, poursuit Michel Lauzzana. Signe que l’on aurait pu être meilleurs en communication mais aussi que le nouveau dispositif a été adopté par la population. » Les chiffres sont aussi là pour le prouver. Les tonnages 2016 sont à peu de choses près équivalents à ceux de l’exercice précédent, « là où il faut généralement deux ou trois ans aux collectivités pour que l’apport volontaire rattrape le niveau du porte à porte. Cela veut donc dire que nous sommes aussi performants pour un coût de service bien moindre », analyse Michel Lauzzana. Dans le détail, avec deux nouvelles communes et donc plus de foyers dans le schéma, la quantité d’ordures ménagères a stagné. Idem pour la collecte du verre « malgré les a priori du passage en points d’apports volontaires sur tout le territoire ». Ces derniers ont par ailleurs été multipliés (de 143 à 216). Quant aux emballages ménagers, l’agglo a constaté une augmentation d’environ 30% grâce à l’extension des consignes de tri. Si certains dépôts sauvages perdurent en centre-ville, l’élu affirme qu’il en va « de la responsabilité de chacun » et que les contrevenants seront sanctionnés.

Retouches en mai 2017

Après ces grands bouleversements, l’Agglo prévoit ainsi quelques simples retouches en 2017. Seules les neuf communes de l’ex-CCLB (Brax, Sainte-Colombe-en-Bruilhois, Estillac, Laplume, Roquefort, Moirax, Aubiac, Sérignac, Marmont-Pachas) seront impactées et seulement à partir du 1er mai par un changement des jours de ramassage – et non de la fréquence. Environ 10 000 foyers du sud d’Agen, de Boé et de Layrac verront également un jour de ramassage différent, uniquement pour les déchets verts cette fois. Les nouveaux calendriers seront envoyés aux populations concernées au deuxième trimestre et seront disponibles en ligne. Pas d’envoi à toute l’Agglo, donc. « Là aussi nous souhaitons faire des économies », plaisante Michel Lauzzana. Avec 13 millions d’euros de budget annuel, les déchets sont le plus gros poste de la collectivité et chaque denier préservé est précieux.

Dimitri Laleuf

Calendriers de collecte disponibles dès le 28 décembre 2016
sur
www.agen-agglo.net

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés