Le derby du Fumélois // Deux présidents au contact


Ce dimanche à la Croix Daniel l’US Tournonnaise reçoit l’US Fumel Libos. La bastide royale du XIIIe siècle n’est distante de la cité fuméloise que d’une dizaine de kilomètres et, depuis peu, a été réunie dans la même communauté des communes… Et bientôt dans le même canton.

L’Hebdo : Un point sur le début de saison ?
Jean-Paul Mirabel : Mitigé. Un peu comme l’année dernière où l’on avait perdu 3 des 4 premiers matchs. 2 victoires et 2 défaites, les deux à l’extérieur, avec des matchs difficiles contre deux très bonnes équipes, Levézou et Grenade. On s’appuie sur l’ossature de l’année dernière mais cette année on a également rajeuni largement l’équipe et l’ensemble se cherche encore. Rien n’est compromis mais si on veut être dans le quatuor de tête, il va falloir déjà gagner tous nos matchs à domicile et ça passe déjà par celui de ce week-end.
Eric Malardeau : Un peu inespéré pour nous avec 4 victoires ! Certes on a gagné contre deux équipes qui peuvent être plus faibles sur le papier, Gourdon et Lalinde, mais on a réussi à remporter deux matchs chez nous contre Ribérac et Nègrepelisse. Maintenant, on va commencer à rencontrer les grosses écuries de la poule et cela commence dimanche à Tournon

L’Hebdo : Dimanche, c’est le derby du Fumélois, un match particulier pour vous ?
J.-P. M. : Un derby reste un derby. Aujourd’hui, avantage à Fumel, qui est leader invaincu après 4 journées de championnat. Tournon de son coté est seulement 6eme. C’est à nous de prouver que nous vallons mieux que notre place actuelle. Localement, Fumel reste Fumel, le grand club du bassin au passé glorieux que tous ont admiré. Nous jouerons avec nos valeurs afin de gagner ce match important pour nous mais aussi pour nos supporters et pour la suite du championnat.
E. M. : Non pas forcément, c’est le déplacement le plus faible en terme de kilomètres. C’est bien pour les caisses des deux clubs et pour les frais de déplacements de jouer près de chez soi ! Le reste, ce sont des rivalités de clochers et des histoires de café du commerce qui ne nous intéressent pas. On n’a pas les mêmes objectifs que Tournon cette année. Comme nous l’avons annoncé en début de saison, nous souhaitons nous maintenir et pérenniser notre école de rugby des plus jeunes jusqu’aux juniors.

L’Hebdo : Comment voyez vous cette poule de Fédérale et la suite du championnat ?
J.-P. M. : Deux clubs paraissent en léger retrait mais après seulement 4 journées, difficile de faire un constat. Rien n’est joué pour personne, c’est une poule très homogène ou chaque match sera difficile. Les équipes que Tournon a jouées jusqu’à présent sont de très bonnes équipes qui sont toutes capables de se qualifier. Il n’y aura que 4 places à l’issue du championnat, la concurrence sera rude et Tournon essaiera de se hisser parmi les meilleurs.
E. M. :  Le niveau moyen augmente sans cesse avec l’apport de joueurs venant de divisions supérieures. C’est une poule difficile qui devrait être dominée par Saint-Yrieix, Grenade, Levézou et Tournon. Tous les matchs seront difficiles

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés