Un dernier conseil vite expédié !


«Je ne suis pas sentimental, quand une page est tournée, je passe tout de suite à autre chose. ». C’est sur ces quelques mots que Jean-Louis Costes a bouclé la soirée du dernier conseil de l’histoire de Fumel Communauté jeudi dernier.
Cette intercommunalité, née en 1993 sous le nom de Communauté de communes du Fumélois avec cinq communes, s’est élargie en 2003 avec l’arrivée de six nouveaux membres issus de la vallée de la Lémance. En avril 2010, elle intègre Lacapelle-Biron, puis fusionne avec le Tournonnais en 2011 pour former le périmètre actuel qui compte 19 communes et un tout petit peu moins de 20 000 habitants. Fumel Communauté disparaîtra le 1er janvier prochain et donnera naissance à Fumel-Vallée du Lot en accueillant les huit communes de la Communauté des communes de Penne d’Agenais.
Ce dernier conseil a été avant tout l’occasion pour les élus de rectifier les budgets en cette fin d’année comptable en fonction de certaines dépenses réalisées ou pas et d’opérations qui devaient débuter en 2016 et qui seront finalement initiés en 2017 comme les deux stations d’épurations de Lacapelle-Biron et Sauveterre. Les indemnités du percepteur étaient également validées à 100% sans qu’on en connaisse le montant. Enfin, le budget Culture et celui du Tourisme s’échangeaient du personnel et de la billetterie avec beaucoup de cordialité !

Le « pôle petite enfance » fait débat

Le dossier « pôle petite enfance » souleva quand même une question de Jean-François Ségala qui s’inquiétait du coût financier de cette opération. Le maire de Montayral insista sur ce dossier après le conseil : « On nous a vendu un budget à 600 000€ et on fera les comptes à la fin mais je ne serais pas surpris qu’on soit plus proche du million d’euros ! ». Le président de Fumel Communauté qui passera la main au 1er janvier pour cause de non-cumul des mandats, sans doute à son 1er vice-président actuel Didier Caminade, a répondu à Jean-François Ségala que « l’objectif de 80% de subventions serait tenu malgré l’abandon par le Conseil départemental de toute subvention pour ce projet ».
Après ce court échange, la fin du conseil était vite expédiée et ne souleva plus aucune question. Jean-`Louis Costes concluait les débats par un petit discours dans lequel il remercia les élus, et les agents de l’intercommunalité : « Nous avons traversé ensemble des moments difficiles. Je vous remercie pour les efforts de gestion qui nous ont permis de continuer à investir sans augmenter sensiblement la fiscalité ».
La soirée se terminait autour de quelques amuse-bouches arrosés par les bières artisanales de Sylvain Guilbert de Cazideroque. « Le Truc en plus » a fait des adeptes lors de cette fin de soirée et va bientôt venir s’installer dans la pépinière d’entreprises située à Montayral. « Il faut aussi mettre en lumière ce qui fonctionne sur notre territoire comme l’industrie agro-alimentaire. Je souhaite à M. Guilbert la même réussite que celle de Roucadil ou de la fromagerie de la Lémance par exemple » insistait Jean-Louis Costes.

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés