Des cadets chez les pompiers


Deux collèges du département, dont celui de Crochepierre se sont lancés dans l’aventure des « cadets de la sécurité civile ». Ce dispositif, mis en place par l’État, permet à une dizaine de jeunes dans chaque établissement de découvrir non seulement l’univers des sapeurs-pompiers et de la sécurité civile, mais également d’être formé aux gestes de premiers secours. La démarche a pour objectif essentiel de sensibiliser les jeunes aux valeurs de la République et à la citoyenneté. Les dix élèves de Crochepierre, qui entrent en cinquième, vont donc suivre tout au long de l’année, plutôt les mercredis après-midis, neuf séances de formation durant trois heures. D’ores et déjà sont programmés les visites des centres d’Houillès et du SDIS. Pour les accompagner, leur professeur d’histoire-géo, Dominique Lemestre s’est porté volontaire, tout comme un de leur camarde de classe, élève en troisième, et déjà en lice pour devenir sapeur-pompier. « C’est un beau projet. Il défend un système que nous envient beaucoup de pays dans le monde, celui des pompiers volontaires qui représente 78% de nos effectifs » explique Patricia Willaert, préfet de Lot-et-Garonne.
A Crochepierre, cinq garçons et cinq filles, pour une parité parfaite, sont en lice pour le programme. Et la moitié d’entre eux avait déjà un début de vocation. Ils n’étaient donc pas peu fiers de recevoir, ce mardi, leurs brassards les désignant « cadets de la sécurité civile » des mains du commandant du SDIS, Philippe Rigaud. « Je suis content de voir qu’il y a autant de garçons que de filles qui se sont portés volontaires. Notre profession se féminise et c’est une bonne chose » soulignait ce dernier, qui souhaite, par le biais de ce type de projet, susciter des vocations : « Nous avons toujours besoin de volontaires, notamment  dans les casernes en milieu rural » remarquait-il.
Les jeunes collégiens devraient se frotter au terrain dès la fin du mois de septembre. Ils seront ainsi les premiers du genre dans le département.

Annabel Perrin

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés