Des commerces connus comme sa poche


Le commerce de proximité existe encore et tient bon ! C’est le sens de la campagne de communication qui a débuté le 19 mai avec comme slogan « J’achète à deux pas de chez moi ». La fédération des unions commerciales du département a mobilisé ses 1 500 adhérents pour promouvoir les points de vente du bas de la rue comme ceux des cœurs de village (1). « La dernière campagne s’appelait « J’achète en ville », explique le patron des commerçants lot-et-garonnais, André Bergua. Aujourd’hui nous voulons parler de tous les commerces, qu’ils soient en ville ou dans les zones rurales. »
Plusieurs buts sont poursuivis : faire lever les yeux du consommateur de son écran d’ordinateur et des sites marchands et le récompenser.  Et les têtes pensantes de l’opération réunies vendredi dernier à la Chambre de commerce et d’industrie de Lot-et-Garonne ont toutes les raisons de croire que ça peut marcher. Avec 14 800 commerces enregistrés auprès des services consulaires, le nombre enregistre une stabilisation que la crise et les changements d’habitudes d’achats auraient pu chahuter. « Ceux qui restent sont des vrais professionnels », précise André Bergua.
Un dynamisme qui se retrouve jusqu’au cœur des plus petites communes dont une quarantaine sont dotées de commerces multi-services, comme à Lauzun qui fait partie des seize villes qui participent à l’opération. Le chemin de la revitalisation est cependant encore incertain quand on voit le nombre de communes sans commerce dans le département qui reste encore élevé.

Ecologie

Le chaland pourra donc afficher son soutien à son détaillant préféré en se fendant d’un euro pour acheter le sac promotionnel sorti pour l’occasion. 5000 pièces sont déjà vendues aux commerces partenaires avant de relancer la fabrique des goodies si le succès est au rendez-vous. Conçu en toile de jute et coton, il est donc solide et réutilisable.
Pas un hasard puisque la législation autour des poches plastiques changera au 1er juillet prochain et interdira leur utilisation. Une démarche écologique qui a séduit le syndicat mixte Val’Orizon qui soutient l’opération à hauteur de 10 000 euros.

Gauvain Peleau-Barreyre

Liste des commerçants participants sur le site commercantsdu47.com

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés