Des économies très Net


Il aura fallu attendre un an mais ça y est, au 30 septembre, la ville du Passage s’affiche sur Internet. Ou plutôt y fait son retour. « On avait un site, mais il était plutôt statique… », euphémise le premier édile Francis Garcia. Et pas vraiment visité, comme a pu le constater l’adjointe à la Communication, Cécile Faget : « Personne n’y allait ». Cette dernière, avec l’aide de la responsable de la communication Pascale Vallée, a formé le tandem chargée de mettre les mains dans la toile. « Un gros boulot » dont le résultat a pu être présenté en conseil municipal la semaine dernière.
Quand l’internaute tapera ville-lepassage.fr dans sa barre d’adresse, il tombera sur le portail numérique de la ville. La page d’accueil permet de voir, en un coup d’oeil, les dernières actualités de la commune, les informations pratiques. Le Passageois se verra proposer d’effectuer des démarches administratives en ligne, de contacter les élus, de prendre rendez-vous avec le maire (et même de voir sa déclaration de revenus)… Les associations pourront également effectuer des réservations de salle ou demander des subventions via le formulaire. Le maire évoque ici « la clé de voûte » de la communication avec la population.

Stratégie repensée cet été

Ce nouveau portail est le point d’orgue de la nouvelle stratégie de communication impulsée par la majorité. Les réseaux sociaux, dont un compte Twitter ouvert cet été, complètent une panoplie totalement repensée… jusqu’au sacro-saint bulletin municipal. Avec l’avènement du site Internet, le Passage Actu se fera plus rare. De mensuel, il devient bimestriel mais passera d’un format de huit à douze page. Un léger surcoût à l’impression (un centime de plus par numéro) compensé par sa périodicité plus étalée et une distribution confiée non plus aux agents municipaux mais aux élus. De même, la refonte du site a permis à la ville d’économiser le prix d’une création, « le coût est divisé par 10 », estime le maire.
Cette révolution numérique de la communication s’accompagne de l’arrivée de la fibre. Le maire ayant obtenu de l’opérateur Orange que sa ville soit câblée entièrement au quatrième trimestre 2017.

Gauvain Peleau-Barreyre

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés