Des planches solidaires au Théâtre des Treize vents


«Le théâtre c’est une forme de partage entre les comédiens et le public… Nous avons voulu que ce partage ne s’arrête pas au baisser de rideau ». C’est par ces mots que Christian Mandaroux, à l’origine du projet, définit d’emblée la naissance du Théâtre des treize vents. La création de cette nouvelle scène, basée en lieu et place du feu Terrain Vague, est on ne peut plus originale. Elle émane d’une association humanitaire dénommée « Les amis sans frontières ». Cette dernière est désormais propriétaire des locaux  : « L’association, qui existe depuis 30 ans, a toujours été une fervente défenseur de la langue française. Elle cherchait de nouveaux moyens de financements. Lorsque j’ai appris que le théâtre du Terrain Vague était à vendre, j’ai suggéré le projet au niveau national de notre association, qui a été emballé » explique Christian Mandaroux, représentant des « Amis sans frontières » en Lot-et-Garonne. Il entraîne dans son sillage, Estelle, aujourd’hui administratrice du lieu et constitue une association pour gérer le théâtre « Cultures sans frontières » : « Dès le départ, nous voulions proposer un nouvel outil de diffusion aux nombreuses compagnies qui résident entre Bordeaux et Toulouse et qui manquent de lieux pour s’exprimer. Et nous allons encore un peu plus loin puisqu’une partie des recettes du théâtre part à l’association « Amis sans frontières » sous forme de loyers » ajoute Christian Mandaroux.
Avec un plateau plus grand que celui de Georges-Leygues et une jauge de 160 places, le Théâtre des treize vents peut accueillir une multitude de formes de spectacles, du théâtre à la danse, en passant par le cirque. Ici, peu ou pas de co-réalisations, le théâtre achète ses spectacles : « Nous allons également être lieu de résidence de création. Nous en accueillons trois cette saison » précise Estelle.  Pour cette saison, hasard du calendrier, treize spectacles sont programmés entre cabaret musical, jonglerie, one man show ou danse contemporaine : « Treize, c’est un chiffre qui nous porte chance. On a signé l’acte de vente un vendredi treize » souligne Christian Mandaroux.

Annabel Perrin

Théâtre des treize vents – avenue du Général de Gaulle –
Page facebook theatredestreizevents  –
Contact au 05 53 01 76 65

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés