Des questions diverses animées


Les délégués des 19 communes de Fumel Communauté se sont réunis lundi dernier pour un dernier conseil avant la pause estivale. Le président Jean-Louis Costes énumérait tout d’abord de nombreuses décisions techniques qui faisaient consensus au sein du conseil.

Fumel Communauté, comme toutes les EPCI de plus de 10 000 habitants, va reprendre à l’État la compétence et l’instruction des demandes liées au droit du sol. Concrètement, les administrés se présenteront toujours en mairie pour déposer leur demande de travaux et autre permis de construire mais la gestion de ces dossiers dépendra désormais de la communauté des communes en lieu et place de la Direction départementale.

Le PLUI arrêté 

Toujours côté urbanisme, le PLUI a été arrêté de façon définitive. Deux communes ont voté contre cette décision, Montayral et Condezaygues. Prochaine étape, l’enquête publique qui se déroulera entre le 17 août et le 18 septembre. Le président précisait ensuite que le centre de loisirs du Foulon ne fermerait pas cet été contrairement aux rumeurs qui sont véhiculées sur le territoire. Un Dispositif local d’accompagnement a été sollicité et un cabinet conseil a été désigné pour tirer un diagnostic des structures de la petite enfance et de la jeunesse du territoire (crèche, centre de loisirs) ainsi que de la possible création d’un centre social associatif.

Le vice-président Cavadini, en charge de l’Environnement, annonçait ensuite la suppression de la collecte en porte à porte des emballages ménagers dans le centre-bourg fumélois. 50 colonnes de tri pour les emballages plastiques seront implantées près des colonnes existantes des verres et papiers. Deux services civiques vont être embauchés pour communiquer sur ce nouveau fonctionnement pour une durée de 6 mois.

35 000€ euros de subvention

Christian Saint-Béat, en charge du sport, a ensuite présenté les subventions aux associations sportives du territoire. 34 associations se partageront près de 35 000€. La clef de répartition est liée aux nombres de licence jeune (- de 18 ans). Le budget de cette année a été revu à la baisse pour réaliser une économie de 15% comme dans tous les services. A l’école des arts, un nouveau tarif a été voté par le conseil communautaire sur proposition de la commission culture. Il est basé sur le quotient familial et le coût d’inscription est plus important pour les familles hors territoire.

La dernière délibération devait concerner le fond de péréquation des ressources intercommunales. Cette dotation de l’État devait revenir dans les caisses de l’intercommunalité mais nécessitait l’unanimité. Trentels lors de son conseil municipal s’y étant refusée, l’argent, 200 000€, reviendra à chacune des communes.

Un maître-nageur en moins

L’ordre du jour étant épuisé, on pouvait alors entrer dans le vif du sujet : les questions diverses. La polémique du moment concernait la suppression d’un poste de maître-nageur au bassin d’initiation. Daniel Borie remettait à Jean-Louis Costes une pétition des usagers qui demande le maintien du poste sous contrat avec Profession Sport Loisirs. Le conseiller départemental constatait que les économies se faisaient encore une fois sur le dos des services destinés à l’enfance et à la jeunesse.

Christian Saint-Béat répondait qu’il était contraint par des raisons budgétaires mais que le service serait assuré à l’identique. Il dénonçait « l’État dans l’État et ses conditions de travail particulières avec 16 semaines de vacances par an et 190 heures non travaillées » du bassin d’initiation. « Tant pour les assos que pour les écoles, nous respecterons la législation » indiquait M. Saint-Béat. Sophie Gargowitsch regrettait la « gestion humaine déplorable » de cette affaire. Chacun s’accusait de mentir, le ton montait et Christian Saint-Béat quittait la salle !

Jean-Louis Costes concluait ce dossier en rappelant que tous les services dans ces temps économiques difficiles devaient faire des efforts et des économies.

La Piscine ouvre ses portes

Le théâtre d’eaux, piscine intercommunale de Fumel ouvre ses portes aux baigneurs du jusqu’au 30 août de 11h à 19h.

Avec la forte montée des températures cet été, le théâtre d’eaux est le lieu idéal pour aller se rafraîchir. Sur place, le solarium pour bronzer et se reposer, un bassin sportif de 25 mètres pour nager, un bassin ludique avec des jets air/eau pour se relaxer, une pataugeoire pour les plus petits et de multiples jeux.

Buvette sur place. Tarifs : Adulte 3€, Enfants de – de 12 ans 2€, Enfants de – de 3 ans gratuit, Étudiant 1.5€, Groupes 1.5€. Carte de 10 entrées : Adulte 25€, Enfants 15€. Leçons de natation avec MNS 15€ les 30 minutes.  

 

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés