Des terrains à vendre


L’Hebdo : Jean François Torrent, après avoir été mis en danger, le programme de promotion boétien semble de nouveau sur les bons rails. Que s’est-il passé ?
J.F.T. :     En février 2013, lorsque l’Etat, en application du principe de précaution, a arrêté l’instruction des permis de construire concernant cette zone, nous savions alors que les nouveaux périmètres du PPRI (Plan de Prévention du Risque d’Inondation qui faisait référence aux inondations de 1875 et non de 1930) n’allaient pas bouleverser de manière considérable les conditions de constructibilité de nos lotissements.
En effet, les Terres de la Couronne étaient déjà tout au bout de la zone de risque établie en 2010. Néanmoins il a fallut attendre 14 mois pour connaître les nouvelles cotes du nouveau PPRI, et donc avoir les conditions définitives de constructibilité de l’ensemble de notre programme.
Aujourd’hui, nous pouvons offrir des terrains à bâtir conformes aux règles qui s’appliquent dans l’ensemble de l’Agglomération d’Agen.
Je tiens à souligner les échanges toujours fructueux que nous avons eus avec les services de l’Etat, l’Agglomération d’Agen et la ville de Boé qui nous ont accompagnés durant cette période de mise au point.

L’Hebdo : Sous quelle forme se présente ce projet ?
J.F.T. :     Ce projet se présente sous la forme de lotissements de terrains à bâtir  d’une première tranche de 37 lots pour des surfaces allant de 400 m2 jusqu’à plus de 1000 m2.
En outre, ce projet se situe dans le quartier de La couronne à Boé, quartier extrêmement prisé. C’est une des seules zones actuellement constructibles de la Commune de Boé.
De plus, ce quartier a l’avantage d’être à proximité de tous les services proposés par la ville de Boé (commerces de proximité, écoles, crèches, cabinets médicaux, etc.. ). En outre, il suffit de passer le pont du canal pour être immédiatement à Bon-Encontre et donc de bénéficier également des services de proximité de cette commune.
Enfin, il s’agit d’une zone déjà résidentielle et pavillonnaire extrêmement calme. D’ailleurs, avant l’application du principe de précaution de l’Etat, la moitié de la première tranche avait déjà été réservée. Deux journées portes ouvertes ont été organisées les 21 et 22 juin dernier. Ces dernières nous ont permis d’atteindre l’objectif que nous nous étions fixé pour la première année de commercialisation.
Je rappelle également que la deuxième tranche sera engagée dès la fin de l’année 2014.

L’Hebdo : quel public vise t’il ?
J.F.T. : Tout public, des primo-accédant à ceux qui ont déjà été propriétaires mais également les investisseurs. Il faut noter que la diversité de l’offre permet à chacun de trouver un terrain adapté à son projet.
Je rappelle que nous avons, pour les primo-accédant, mis en place une grille extrêmement étudiée afin de permettre à ces derniers d’accéder plus facilement à la propriété.
Ciliopée immobilier peut également les accompagner pour le financement puisque la société, courtier en financement, a des conventions de partenariat avec l’ensemble des organismes bancaires de la place. Cet accompagnement est gratuit.
Ciliopée immobilier peut également aider les accédants au montage administratif de leurs dossiers.

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Laisser un commentaire

* Champs Requis
Votre E-Mail ne sera pas publié.
Votre commentaire doit être validé par un administrateur avant d'apparaître.