Documentaire // Immersion chez les « enfants phares »


L’association Tom Enfant Phare n’en est pas à son coup d’essai  pour créer l’événement. Si elle est plus habituée aux concerts qu’au septième art, elle est aujourd’hui l’objet d’un documentaire intitulé « Les enfants phares », réalisé par une équipe toulousaine, Erik Damiano et Loran Chourrau. Un documentaire où se succèdent les témoignages et les instants de vie de familles d’enfants handicapés. Les deux réalisateurs ont répondu à une demande émanant de la fondatrice de l’association Magali Cazin : « Tout est parti d’un atelier d’écriture et d’une chanson. Nous voulions parler des clichés liés au handicap, tout en gardant de l’humour et de l’ironie, comme nous l’avons toujours fait au sein de l’association. Mais très vite, nous nous sommes aperçus qu’une chanson ne suffirait pas ».
L’association cherche alors d’autres supports d’expression et arrive à la conclusion qu’il lui faut un projet vidéo : « J’ai alors recherché des personnes susceptibles de venir recueillir des témoignages. J’ai contacté Eric et Loran après avoir vu leurs précédents travaux sur les préjugés. Il me semblait qu’ils étaient parfaits pour ce que nous envisagions » explique Magali Cazin. Les deux réalisateurs sont allés bien au-delà des aspirations de l’association, transformant le projet en un véritable documentaire diffusé en salles. « De notre côté, le projet nous intéressait » raconte Eric Damiano. « Nous sommes toujours curieux de mettre de la culture dans des milieux différents. Ici cependant, c’était un peu particulier. Nous ne connaissions rien à l’univers du handicap. Et comme tout un chacun, nous partions avec, il faut le reconnaître, quelques appréhensions ».

Etre intimes

Eric et Loran ont ainsi multiplié les rencontres avec les familles membres de l’association avant de venir poser des caméras : « Ce fut notre manière à nous de faire des repérages. Passer du temps avec eux, lors de l’inauguration des locaux de l’association ou au jour de l’an… Il fallait que nous passions, chacun d’entre nous, le cap de la timidité pour pouvoir recueillir une parole sincère et être le plus fidèle possible aux familles dans leur portrait ».
Huit familles se sont portées volontaires. Eric et Loran sont donc allés s’immerger dans leur quotidien : « Là, il ne fallait pas se rater. Nous n’avions pas droit à une deuxième prise. De plus, nous parlions d’enfants que nous ne pouvions pas faire témoigner pour certains. » Les deux réalisateurs sont repartis avec des centaines d’heures, qu’il a fallu dérusher, un travail qui leur a pris plusieurs mois : « Pour aboutir à un film pas trop long ni trop militant, ce qui aurait pu être un repoussoir pour le public ». Puis, ils ont montré le résultat final aux familles et à l’association, une séance à laquelle ils n’étaient pas habitués : « Certains sujets tabous sont évoqués dans « Les enfants phares », nous voulions être sûrs que les parents assument leurs propos, qu’ils soient pleinement conscients que le film allait être diffusé et public ».Du côté des familles, un seul regret a percé, celui de ne pouvoir dépasser les 1h30 de diffusion : « Il y a eu un côté frustrant » explique Magali Cazin. « Mais ce fut une belle aventure et le résultat final est à l’image de ce que nous voulions montrer : que nous sommes tous bien vivants et heureux de l’être ».

Annabel Perrin

Projection le vendredi 7 novembre à 20h30 au Montreurs d’images à Agen –
Réservations possibles de places 48 heures à l’avance

L’association Tom Enfant Phare

L’association Tom Enfant Phare est née en 2005, sous l’impulsion de Magali Cazin. Maman de Tom, enfant handicapé, elle a souhaité, à l’annonce du diagnostic, ne pas rester seule et rencontrer d’autres parents dans sa situation. Si, au départ, l’association était avant tout un espace de dialogues et d’échanges, elle a très vite évolué vers un projet divisé en différents pôles et poursuivant un même objectif : permettre aux enfants et familles de profiter des loisirs comme tout un chacun.
Aujourd’hui, Tom Enfant Phare emploie des accompagnants formés, en sus des bénévoles, qui viennent à domicile pour mettre en place des activités ludiques auprès des enfants handicapés et soulager les parents. L’association mène également des actions de sensibilisation auprès des animateurs et professionnels dans les centres de loisirs notamment, pour qu’ils accueillent les enfants handicapés, accompagnés toujours d’un membre de l’association. Enfin, l’association organise des événements et sorties en famille pour rompre l’isolement, comme aller au restaurant ou partir une après-midi en accrobranches.
17 familles sont prises en charge actuellement par l’association Tom Enfant Phare.

Tom Enfant Phare, 22 rue Arthur Rimbaud à Agen – site sur tomenfantphare.fr – Infos au 05 53 47 62 46- Page Facebook sur tom enfant phare

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés