Arts citoyens // Drôles de lieux pour une rencontre


Le Jazzman Bernard Lubat sera la tête d’affiche de cette cinquième édition.

Pour cette cinquième édition, « Aux arts citoyens » change légèrement de cap artistique. Si le festival reste dans la rue et au contact direct avec le public, il souhaite également donner des rendez-vous plus ponctuels qu’à l’accoutumée et ce, dans des lieux incongrus de la bastide : « L’idée était de faire quelque chose dans l’originalité, certes dans la rue, mais pas seulement » explique Bruno Rapin, directeur de programmation du théâtre. « Nous voulions aussi un événement plus musical tout en conservant sa pluridisciplinarité ». Ainsi, la version 2014 va être rythmée par des moments forts, comme un concert dans la Tour de Paris, ou encore à la Roseraie…

Coups de coeur

Parmi la multitude d’artistes programmés, certains font figure de tête d’affiche. Ainsi, au fil du programme, on remarque sans hésiter la présence de Bernard Lubat, au centre culturel. Figure incontournable du jazz européen, Bernard Lubat revient en solo avec une saga pour l’Amusicien d’Uz qui n’est rien moins qu’un « one jazz man show » ! Un spectacle qui se veut musical et burlesque, en français, occitan, anglais et scat, en musette et en rap, au piano, à l’accordéon, à la voix, à la batterie, aux gestes et aux jouets… Toujours dans les originaux venus d’ailleurs, il convient de noter deux conférences « gesticulées » : « Un concept jamais vu ici et qui reviendra en création au théâtre durant la prochaine saison » précise Bruno Rapin. « Mes identités nationales » et « Du tracteur à l’âne » abordent des thèmes plutôt sérieux de manière ludique et étonnante. Autre objet insolite, avec la venue d’Immo, artiste inclassable, acrobate et musicien débridé, issu de la rue et du cirque… Ce dernier donne deux spectacles au coeur du centre culturel.

Les locaux

« Aux arts citoyens » n’en oublie pas pour autant la scène locale. Ainsi, les deux rendez-vous « Détour dans la tour » sont l’occasion pour les guitaristes de talent Christian Laborde et Benoît Albert de faire entendre leur répertoire sur une scène quelque peu originale au coeur de la Tour de Paris. L’artiste plasticien villeneuvois, Pyropat, n’est pas en reste puisqu’il a décidé d’investir la Halle du marché : « Il va tenter de créer dans le monde réel, un réseau social et d’y porter tous les enjeux » explique Bruno Rapin. Pour la première année également, la Fête de la musique est intégrée dans la programmation de ce festival hors normes, qui se terminera le dimanche 22 juin avec le traditionnel rendez-vous au parc François-Mitterrand.

Annabel Perrin

 

+ d’infos sur ville-villeneuve-sur-lot.fr

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Laisser un commentaire

* Champs Requis
Votre E-Mail ne sera pas publié.
Votre commentaire doit être validé par un administrateur avant d'apparaître.