Du fer pour un éléphant


Elle a 29 ans et elle a fait d’une passion son métier. Solenne Huet a installé son atelier en bordure de la RN21, au lieu dit Lagrange, entre Artigues et le Caoulet. Elle sculpte, découpe, soude, forge, meule et polit. Autant d’opérations délicates, précises, qui nécessitent patience, talent et endurance… surtout lorsque l’on s’attaque à la production d’une oeuvre monumentale : un éléphant tout en métal, à l’exception des défenses… Son baptême est prévu aujourd’hui à 18 heures. Pour l’instant, il n’a encore ni  oreilles, ni défenses… Encore une semaine de « gestation » et le beau bébé sera prêt pour un grand voyage…
Le « Jumbo » de Solenne est en effet encore visible à Artigues, jusqu’au 16 novembre. Il prendra ensuite la route de Lectoure, dans le Gers, le 17 novembre à bord d’un camion de « transports de chars »  et sera exposé devant le château de Lectoure pendant une année, dans le cadre du Village des Antiquaires. Le voyage sera l’aboutissement pour l’artiste de près de 2 000 heures de travail. L’oeuvre affiche des proportions éléphantesques : 4,5 mètres de haut,  7 m de long et 2,3 m de large. Chacune de ses oreilles fait environ 3 m² et chaque défense fabriquées en pierre calcaire venue des Charentes mesure 1,5m de long. Côté fournitures, la bestiole a nécessité 750 m de tubes pour sa charpente intérieure et quelque 20 000 points de soudure pour l’assemblage des pièces. Ce vendredi, les dernières touches devraient être posées par Solenne pour achever le monument.

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés