Encore un derby en Fédérale ! // Fumel-Monflanquin, les entraîneurs se répondent


La poule 7 de la Fédérale 3 comprend cette saison cinq représentants du Périgord Agenais dont trois Lot-et-Garonnais : Fumel, Monflanquin et Tournon d’Agenais. Après Tournon-Fumel dimanche dernier, c’est le tour de Fumel-Monflanquin d’être le derby du week-end. Pour l’occasion, interview croisée de Laurent Marchès, entraîneur de Monflanquin, et Mathieu Maillard, entraîneur-joueur de Fumel.

L’Hebdo : Un point sur votre début de saison ?
Mathieu Maillard : Plus que positif avec 5 victoires en 5 matchs, si on nous avait dit ça en septembre on aurait signé des deux mains. Dans notre objectif de maintien tout ce qui est pris est pris ! On a parfois eu un peu de chance sur certaines rencontres mais la chance, elle se provoque. Contre Tournon, dimanche dernier, on a fait un très bon match dans le combat mais aussi dans l’animation où on a lancé quelques belles séquences.
Laurent Marches : Je suis satisfait, on perd à Tournon et à Saint-Yrieix mais, dans ces deux défaites, le contenu était bon. Après on va chercher la victoire à Lalinde et on bat Levézou et Grenade à la maison contre qui un bonus défensif m’aurait suffi à 5 minutes de la fin du match ! L’équipe progresse peu à peu avec toujours les mêmes faiblesses à travailler.

L’Hebdo : Dimanche, encore un derby, un match qui reste toujours particulier ?
M.M. : Pour moi, c’est le plus beau à jouer. Monflanquin c’est le club ou j’ai débuté, grandi et appris le rugby de 7 à 19 ans avant de partir à Bayonne. J’y ai des amis dans tous les coins du stade. Ils restent sur une belle victoire contre Grenade qui est pour moi la plus belle équipe de la poule. On les connaît et on sait leurs qualités. Le match sera passionnant.
L.M. : Il nous tarde d’aller à Fumel où les matchs sont toujours intéressants à jouer. Fumel a marqué les esprits en gagnant à Tournon. La poule est dense. On va y aller avec nos armes qui passeront forcement par du jeu, du jeu et encore du jeu. On a des arguments et on va les montrer en Fumélois.

L’Hebdo : Un mot sur la poule et sur la suite de la saison ?
M.M. : C’est difficile après seulement cinq matchs mais deux équipes semblent un peu décrochées, Lalinde et Gourdon. Il y a deux favoris qui se dégagent Grenade et Saint Yrieix. Ensuite, trois outsiders Levézou, Monflanquin et Tournon qui va se reprendre je n’en doute pas. Nous, on reste humble, on doit valider notre maintien et après on verra bien si ça veux bien sourire !
L.M. : Les matchs à l’extérieur sont difficiles. La poule est homogène. Saint-Yrieix chez eux nous a fait une grosse impression et pourtant on perd alors qu’on a eu le ballon pendant une grosse partie du temps de jeu. Le match contre Grenade aurait pu tourner dans l’autre sens aussi, tout sera difficile cette année !

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés