Les entreprises à la recherche du gros lot


«Promesse tenue ! » a lancé Pierre Camani pour accueillir les chefs d’entreprise qui avaient répondu à l’invitation du Conseil départemental. Après avoir décroché le premier Center Parcs du grand Sud, le président de Saint-Jacques avait rappelé la manne financière que représentait l’arrivée d’un des poids lourds de l’industrie touristique.
Et les premiers à pouvoir en bénéficier sont les artisans et les entreprises lot-et-garonnaises. Plus de 1 000 sont ainsi concernées. Les 250 qui avait fait le déplacement hier au Passage ont pu découvrir les différents lots soumis à appel d’offres et quels secteurs d’activité seront sollicités.
Eric Magnier, directeur des Grands Projets à Pierre et Vacances, estime que « 75 à 80% des marchés » devraient revenir à des entreprises locales, comme cela a été le cas dans la Vienne ou en Moselle. « L’objectif est ici de faire aussi bien, voire même mieux ! »
Et pour placer la barre plus haut, le Département mise sur la collaboration. D’abord avec les décideurs de Pierre et Vacances. Ces derniers ont découpé le chantier global en huit lots. Ils sont dimensionnés de façon à permettre aux sociétés de toutes tailles de s’y glisser. L’information auprès des professionnels et le suivi des dossiers seront assurés par le groupe de vacances. Les forces lot-et-garonnaises seront également aux côtés de leurs entreprises en travaillant main dans la main. Le Département et les Chambres consulaires (Chambre de commerce d’industrie et Chambre des métiers et de l’artisanat) organiseront des ateliers. Ils permettront aux entreprises de savoir quel lot leur correspond et même de permettre des regroupements entre petites structures pour viser des lots plus importants.

G. P.-B.

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés