Espace dédié aux transports urbains


Les travaux démarrent le 23 juin prochain. Le quartier de la Poste va donc connaître des perturbations de circulation cet été pour accueillir, à la rentrée, un quai dédié aux bus interurbains. Une nécessité face à l’augmentation des trajets Villeneuve-Agen prévue dès la rentrée : « A la demande de la Région chargée de la ligne TER, nous devions trouver une solution pour que les bus Agen-Villeneuve ne soient plus obligés de pousser jusqu’à la mairie. Car c’est dans le centre-ville qu’ils perdent près d’un quart d’heure sur le trajet » explique Michel Aperti, adjoint chargé des Travaux et du cadre de vie. Or, la région passe les TER de 15 à 24 trajets en septembre avec l’intention qu’ils durent une demie-heure pour permettre les rotations dans de bonnes conditions. Le quartier de la Poste était donc la solution adéquate pour à la fois éviter aux bus le coeur de ville tout en préservant un arrêt dans le centre : « Ce quai va permettre au réseau TER et Tidéo de gagner cinq heures de circulation dans la journée » précise Michel Asperti.

Parking préservé

Le quai est donc prévu côté Lot. Les bus arriveront par la rue du Collège, pour contourner la Poste. Ils sortiront par la rue de la Fraternité. Un feu tricolore, rue de Penne, sécurisera leur circulation : « Mais il n’aura qu’un impact très limité sur la fluidité du trafic, ajoute Michel Asperti. Il ne se déclenchera qu’avec le passage d’un bus sur une bande au sol électromagnétique, qui les détecte ». La ville s’est également attachée à conserver la capacité de stationnement du quartier : « Si le quai empiète sur le parking actuel, nous allons gagner huit places avec l’élimination de la jardinière. De plus, depuis que les laboratoires sont partis, le stationnement est facilité et d’ici six mois, Saint-Cyr déménage. Nous sommes en négociation pour récupérer le parking à l’entrée de l’hôpital ».
Le budget global de l’opération s’élève à 320 000 euros, financés à 80% par la Région, le Département et l’Agglo.

Maison de la mobilité

En adéquation avec l’aménagement du quai réservé aux bus, la municipalité compte ouvrir dès le mois de septembre la « Maison de la mobilité » qui regroupera sous le même toit les guichets SNCF, les services liés aux réseaux de transport urbain, interurbain et scolaire. Au total, six salariés vont occuper les locaux : « La SNCF s’est engagée à rester dans les murs deux fois huit ans » annonce le maire Patrick Cassany. « Cette Maison de la mobilité entre dans notre projet de faire venir les services publics en centre-ville et ainsi de participer à sa redynamisation ». 125 000 voyageurs ont emprunté cette année la ligne Agen-Villeneuve, une fréquentation qui a augmenté de 25% depuis que le coût du billet est passé à 2 euros.

Annabel Perrin

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Laisser un commentaire

* Champs Requis
Votre E-Mail ne sera pas publié.
Votre commentaire doit être validé par un administrateur avant d'apparaître.