Exposition de grand art


L’équipe du musée de Gajac est en ébullition… Et pas peu fière de se balader actuellement dans les diverses salles d’exposition temporaire. Il faut avouer qu’il y a de quoi… L’exposition majeure de cette année 2014 « Une passion, de l’art », ouvre ses portes ce vendredi, avec une cinquantaine d’oeuvres issues d’une des galeries les plus connues de Paris, la galerie Jeanne-Bucher.
Bissière, De Staël, Dubuffet ou encore Asger Jorn occupent les murs de Gajac et ce jusqu’au mois d’octobre.  Le choix des oeuvres exposées provient de la collection particulière de la galerie tenue par la famille Jaeger, passionnée d’art et collectionneuse éclairée. Jean-François Jaeger a ainsi apposé auprès de chaque oeuvre, l’explication de son engouement.

Oeuvres contemporaines
Dès l’entrée du musée, le ton contemporain de l’exposition est donné avec le mobile « Mer de nuages » d’un artiste japonais dénommé Susumu Shingu. Suspendue au plafond, légèrement ventilée, l’oeuvre est sans conteste largement inspirée de l’art de l’origami. En descendant les marches du musée, on tombe ensuite sur deux oeuvres rectangulaires et résolument abstraites de Fabienne Verdier et Yang Jiechang.

Bissière à l’honneur
Une salle entière est consacrée à l’oeuvre de Bissière avec une dizaine d’oeuvres témoignant des différentes  périodes de l’artiste peintre. Il convient de ne pas oublier de passer par la rue Hans Reichel, espace de quelques m2, dédiés à cet artiste autrichien dont la délicatesse des aquarelles contemporaines hypnotise la rétine.
Enfin, l’explosion visuelle  se produit quand on passe le pas de la plus grande salle, où se côtoient sans complexe, Dubuffet, de Stael, Jorn et des bas reliefs mayas… Aucune logique d’accrochage si ce n’est celui de mêler les styles pour que l’oeil ne s’ennuie jamais. Les oeuvres sont pour la plupart monumentales et occupent pleinement l’espace mural qui leur est octroyé. Mais il faut oser s’en approcher et ainsi découvrir de plus près le travail de précision artistique qui fait de ces peintures et sculptures, des chefs-d’oeuvre absolus.

Annabel Perrin

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Laisser un commentaire

* Champs Requis
Votre E-Mail ne sera pas publié.
Votre commentaire doit être validé par un administrateur avant d'apparaître.