Exposition // Paysages de cités imaginaires


Les traits sont fins, les couleurs vives… Les toiles qui couvrent les murs du salon de thé la Parenthèse ne peuvent passer inaperçues. Ludovic Catry, artiste peintre installé dans le Villeneuvois depuis plus de dix ans, expose jusqu’à la fin décembre, des oeuvres picturales sorties de son imaginaire. Un imaginaire nourri de références cinématographiques et picturales. L’artiste cite ainsi en bloc certains films de Jeunet comme « La cité des enfants perdus » ou Kay Nielsen, Edmond Dulac ou Rackam : « Je cherchais avant tout à retrouver la naïveté présente chez tous ces artistes. Je voulais des toiles presqu’enfantines et apaisantes » raconte Ludovic Catry.
La dizaine de peintures exposées permet un voyage au coeur de cités imaginaires, suspendues, et empreintes de poésie.
Les techniques sont multiples, un mélange élaboré pas à pas par un artiste qui produit depuis plus de 25 ans. Passé par les Beaux-Arts de Tourcoing, Ludovic Catry n’a jamais fait faux bond à la peinture tout en passant du surréalisme au semi-abstrait selon ses envies et humeurs.

Huile, feutre et encres

Adepte de la peinture à l’huile, il a désormais ouvert sa palette à l’acrylique mais également au feutre et à l’encre colorée : « C’est intéressant de mêler plusieurs techniques dans une même toile. Cela m’a ouvert à d’autres horizons artistiques ». Ludovic Catry est même allé chercher un matériau peu conventionnel pour poser son blanc : le Tipex.
De ci de là, on devine l’encre dans les traits les plus fins et dans les reflets : « Ce qui donne un effet de transparence que j’affectionne » précise l’artiste peintre.
Pour cette première exposition, il a choisi la thématique des immeubles et de la ville, gardant dans son atelier des toiles plus oniriques, peuplées de créatures sans queue, ni tête.
Ces cités imaginaires sont donc un avant-goût talentueux de la production prolifique de Ludovic Catry.

Annabel  Perrin

Exposition jusqu’au 25 décembre – Salon de thé La Parenthèse – 1 rue de Pujols- Villeneuve-sur-Lot

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés