La facture de l’assainissement va baisser à Villeneuve, Bias et Pujols


Les élus de la Communauté d’agglomération du Grand Villeneuvois (CAGV) étaient réunis mercredi soir à Dolmayrac. Et ils ont validé une bonne nouvelle pour les habitants de Villeneuve, Bias et Pujols. A partir de 2018, les tarifs de l’assainissement collectif – qui représentent près de la moitié d’une facture d’eau domestique – vont baisser. « L’assainissement pour ces communes était jusque-là géré par Véolia sous forme d’une délégation de service public. Cette DSP arrivant à échéance au 31 décembre, nous avons lancé une nouvelle procédure », détaille le président de la CAGV, Patrick Cassany. Trois candidats se sont manifestés : Véolia, Saur et la société bayonnaise Agur. « La proposition d’Agur s’est avérée la mieux-disante sur le plan technique, au niveau de la qualité du service, sur le renouvellement et l’entretien des installations », souligne Patrick Cassany.

Economies substantielles

Mais c’est surtout du côté de la « douloureuse » que les Basques ont fait la différence, en étant 12% moins cher que leurs concurrents selon l’élu. « Cela va se traduire par une baisse de 13% pour les abonnés par rapport au tarif actuel », affirme-t-il, une facture type entre les mains. Ainsi, pour une consommation de 120 m3, l’addition passerait de 385 euros à 332 euros, soit une économie d’environ 53 euros.Le nouveau délégataire, sous contrat jusqu’à la fin de l’année 2029, s’est par ailleurs engagé à ouvrir une agence en centre-ville de Villeneuve afin d’assurer une présence physique auprès des usagers, de fixer des délais de rendez-vous à domicile sous un jour, 60 minutes pour les urgences. Une aubaine pour les 13 050 foyers abonnés. Une partie d’entre eux, les Biassais et les résidents du centre de Villeneuve, profiteront également d’une tarification en baisse pour la gestion de l’eau potable grâce, là aussi, à l’attribution d’une nouvelle DSP. Celle-ci sera confirmée la semaine prochaine à l’issue d’une réunion avec le syndicat départemental Eau 47.

Dimitri Laleuf


Vers un crématorium en Villeneuvois ?

En marge du conseil communautaire, Patrick Cassany a soumis aux élus l’idée de la création d’un crématorium en Villeneuvois. « L’incinération est une pratique qui tend à se développer. C’est déjà le choix de 35% des Français et cela pourrait atteindre les 50% dans quelques années. Les crématoriums les plus proches sont à Lafox et Tonneins et ils réalisent déjà un millier de crémations par an. Ce qui crée des situations compliquées pour les Villeneuvois, avec des temps d’attente parfois importants », souligne le président de la CAGV. La création d’une telle structure coûterait au minimum 2 millions d’euros. Un budget que la collectivité ne peut se permettre, d’où l’idée d’une délégation de service public. Patrick Cassany a demandé aux maires le transfert à l’Agglo de la compétence funéraire afin de pouvoir porter le projet. Une idée dans l’ensemble bien reçue.

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés