Faire la fête en toute sécurité, le défi du Pruneau Show


Annulation ou pas ? La question a agité les organisateurs agenais durant une bonne partie de l’été. Mais le maire a tranché : « On reste fidèle à nos valeurs et à nos traditions, le maintien est un acte de mobilisation citoyenne ».

Pas d’enchère sécuritaire
Jean Dionis du Séjour et son équipe ont donc enchaîné les réunions avec les acteurs de la sécurité publique (préfet, police, services de secours…) pour mettre sur pied une fête la plus sécurisée possible. « Oui le risque terroriste existe, donc nous avons écouté les consignes de l’Etat et nous allons les appliquer de façon disciplinée », explique le premier édile, sans toutefois vouloir verser dans la surenchère sécuritaire : « C’est quand même la fête ».
Au plus fort de la manifestation, soit les vendredis et samedis, la Ville sera quadrillée par les forces de l’ordre, policiers municipaux et nationaux, auxquels viennent s’ajouter les agents de sécurité privée dont l’effectif a sensiblement augmenté. « Nous avions déjà un potentiel important et là le dispositif est renforcé et comptera 125 personnes », explique le maire.

Barrières, plots en béton et agents
L’attentat de Nice du 14 Juillet a aussi chamboulé l’ordonnance de la manifestation et l’origine des menaces. Afin de prévenir au mieux les risques de véhicules lancés sur la foule, les longues artères rectilignes qui mènent aux lieux de la fête seront fermées à la circulation par des plots en béton, sans compter le barriérage et le contrôle humain. Les places du Gravier, Foch et Jasmin seront munies de plots et de points de contrôle. Les rues Molière, Chaudordy, Richard Coeur de Lion et Montesquieu de barrières. Il est donc fortement conseillé de laisser sa voiture hors du centre-ville… La place de la mairie fait l’objet d’un contrôle drastique avec palpations, filtrage et même présence d’une vigie sur le toit (voir ci-dessous). La fête du pruneau sans pépin est à ce prix.   

Gauvain Peleau-Barreyre

Filtrage et palpation : les concerts gratuits sous haute surveillance

« Venez en avance et sans sac ! » Telle est la consigne que relaie la mairie pour prévenir les spectateurs qui viendront aux concerts de la place Esquirol. Pourquoi ? Eh bien parce qu’il n’y aura que deux points d’entrée à la place et que la fouille des effets personnels sera systématique ainsi que le contrôle au magnétomètre. Il faut donc prévoir un temps d’accès plus long…
Dans le détail, les points d’entrée seront rue Chaudordy avec quatre lignes (deux pour les hommes, deux pour les femmes) et une ligne pour sortir. Le second est rue Molière (entre le théâtre et le musée) avec six entrées (trois pour les hommes et trois pour les femmes) et une sortie. Vous pourrez y accéder à partir de 18 heures vendredi et samedi et 17 heures le dimanche. Les cinq autres accès naturels à la place seront fermés.    

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés