« Faire preuve de réalisme ! »


L’Hebdo : Que retenez-vous du match aller, perdu 17 à 14 à Issigeac ?

Romain Cheyrou : Malgré la défaite, nous avons réalisé une belle partie en Dordogne. Seulement, on n’a pas su scorer sur nos temps-forts. On a eu la possession du ballon les trois-quarts de la rencontre mais les locaux ont bien défendu sur leur ligne et ont su marquer au bon moment, ce qui n’a pas été notre cas. Au moment de concrétiser, on a pris des pénalités, on a commis des petits en-avants ou l’on a subi des décisions arbitrales contestables, notamment sur un essai que l’arbitre nous accorde avant de se raviser. C’est une défaite de trois points seulement donc on espère combler ce retard dimanche.

L’Hebdo : Quelles seront les clés de cette rencontre ?

R.C. : Si nous mettons la même intensité et la même envie qu’à l’aller et que nous faisons preuve de réalisme, tout devrait bien se passer pour nous. S’il ne pleut pas, la partie sera ouverte. Issigeac est peut-être moins solide que nous devant mais plus mobile. Ils déplacent un peu plus le jeu que nous car même si nous avons des qualités derrière, nous sommes très présents devant. Ils ont une très belle défense qui ne sera pas facile à franchir. Ce sera du 50/50.

L’Hebdo : Quel sera l’importance des leaders sur un tel match ?

R.C. : Les leaders comme notre capitaine Lisiate Faaoso doivent mettre l’équipe dans le sens de la marche. Les jeunes de l’équipe sont très à l’écoute et suivront les joueurs d’expérience. On a aussi des joueurs de qualité derrière autour de l’entraîneur des trois-quarts, Gaël Miossec, qui évolue au centre. On s’appuiera sur ces garçons pour guider l’équipe vers la victoire. Depuis cinq ans, le club n’était plus habitué à goûter aux phases finales car il jouait souvent le bas du tableau. C’est une bonne chose d’en être-là cette année mais maintenant il faut concrétiser pour évoluer en Honneur l’an prochain et rejoindre Pont-du-Casse en finale. 

Propos recueillis par Simon Galinier

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés