La Fête de la bière débarque à Agen


Fête. Bière. Octobre. Difficile de ne pas penser à l’Oktoberfest de Munich. La très populaire et houblonnée manifestation bavaroise fait des envieux et s’exporte à travers le monde depuis quelques années. Le phénomène a fini par gagner Agen. La préfecture lot-et-garonnaise organise en effet son premier « Beer Fest » ce week-end au centre des congrès. « C’est quelque chose que l’on a monté en très peu de temps, confesse Gilles André, directeur d’Agen Expo Congrès. L’idée nous est venue juste avant l’été. » Ce qui n’empêche pas une certaine ambition pour cette édition inaugurale. « On espère voir au moins 3000 personnes », lâche Stéphane Muntz, patron du V&B d’Agen et prestataire de l’évènement avec Maxime Lalbat du M&Moi.

Il faut dire que la bière est devenue un élément fédérateur, désormais bien loin de sa réputation de « boisson de soif ». « Comme pour le vin, il existe des grands crus. Il y en a pour tous les palais, avec toutes sortes d’arômes. C’est bien de pouvoir développer cette culture-là », enchaîne Stéphane Muntz, lui-même grand amateur. Les amoureux de belles blondes se multiplient et certains d’entre eux n’hésitent plus à se lancer dans la production du précieux breuvage à l’image de Michaël Camp et Benjamin Lachaize. Pionniers de la micro-brasserie en Lot-et-Garonne, les deux acolytes ont créé en 2015 leur propre marque avec la 4.7, connaissant au passage un réel succès. D’autres locaux leur ont emboîté le pas. La fête de la bière sera ainsi l’occasion de découvrir quelques uns des brasseurs du territoire (cinq) et des départements limitrophes. « Nous avons mis en place un salon de dégustation où les visiteurs pourront découvrir une trentaine de bières différentes », précise Gilles André. A l’entrée du site, les chopines floquées « Agen Beer Fest » s’échangeront contre un billet de cinq euros, permettant ensuite d’aller éprouver ses papilles chez les producteurs. « On apprécie encore plus un produit quand on a rencontré celui ou celle qui a mis ses tripes et son cœur dans sa fabrication », affirme l’organisateur. Des démonstrations de brassage et un jeu pour élire la bière préférée des festivaliers seront organisés. Et preuve que cette boisson sait aussi se faire distinguée, des ateliers pour apprendre des accords mets-bières très harmonieux seront dispensés.

Une autre forme de soirée mousse

Cette fête de la bière sera aussi un moment… festif, comme sa dénomination le laissait présager. Sur les coups de 19h vendredi et samedi, le V&B et le M&Moi prendront les commandes du bar principal pour deux soirées mousse revisitées jusqu’aux douze coups de minuit. Cinq groupes de jazz, jazz manouche, ska-rock et musique celtique ainsi que le choeur d’hommes de l’Auvignon se succèderont sur scène, faisant trinquer les notes avec les pintes. « Il sera aussi possible de manger des tapas de l’Arroseur, du magret-frites et bien entendu de la choucroute ! », détaille Gilles André. 700 places assises seront installées afin que les visiteurs ne restent pas le ventre vide. L’union des petites bulles amères et de l’esprit festayre des Lot-et-Garonnais a tout du mariage parfait. Un mariage à consommer tout de même avec modération.

Dimitri Laleuf

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés