Fêtes de la musique : la primeur aux locaux


Mardi, les villes d’Agen et Villeneuve-sur-Lot ne dérogent pas à la sacro sainte Fête de la musique et transforment pour chacune d’entre elles leur coeur de ville en scènes ouvertes. Un seul mot d’ordre pour les deux cités, faire la part belle aux groupes locaux tout en maîtrisant la programmation.
A Villeneuve-sur-Lot, on s’appuie désormais sur le dispositif « VilleneuVoix », système de résidence au centre culturel qui accueille tout au long de l’année des groupes en devenir. Pour la plupart, ils sont donc invités sur la scène de la Place Lafayette ou de la République. L’occasion également pour tous de signer un contrat avec la municipalité et de toucher un cachet artistique. Car, à Villeneuve-sur-Lot, aucun des artistes ne joue gratuitement, en tous les cas sur les quatre espaces scéniques gérés par la Ville. Les bars ne sont pas en reste puisque neuf d’entre eux ont également mis en place DJ, orchestre, groupe de rock ou même karaoké.
A Agen, on mise sur la formule éprouvée l’année passée qui mêle pratiques amateurs et scènes officielles. La municipalité, secondée par le Florida, a mis en place un cheminement musical censé « respecter » les univers musicaux de chacun. Pour le passant mélomane, la découverte commencera en bas du boulevard Carnot, au jardin Jayan, et remontera jusqu’à la gare. Les places de la ville seront également investies et se partageront entre scènes officielles (comme à la cathédrale avec une session de danse country) et scènes ouvertes aux musiciens d’un soir. Blues, rock, chanson française, rap, électro : tous les styles seront représentés, dans la rue ou les bars (jusqu’à deux heures).

Annabel Perrin et Gauvain Peleau-Barreyre

Mardi 21 juin, à partir de 19 heures à Villeneuve-sur-Lot et à  Agen

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés