Avec son film, Agen vise les toiles


Emus. Nos élus l’ont avoué, ils ne sont pas restés insensibles lors de la découverte du film qui retrace l’histoire d’Agen. « Même toi Jean », a lancé Laurence Maïoroff, adjointe à la Culture, au premier édile. « C’est vrai, c’est émouvant de voir sa ville si bien filmée, j’ai même appris des choses », concèda le maire-spectateur.
Présenté en avant-première à quelques privilégiés, le moyen-métrage d’une durée de 20 minutes s’attache, suivant la voix de dame Garonne narrée par la comédienne agenaise Alice Oudet, à retracer plus de deux mille ans d’histoire, du coteau gallo-romain de l’ermitage aux périodes moyenâgeuse et moderne du coeur de ville tel qu’on le connaît. Les équipes de Périvision ont sorti le grand jeu en utilisant des drones pour des prises de vues aériennes et inédites, ou en redescendant sur terre et en sillonnant les rues de la cité.

Diffusion auprès des scolaires

Engagement né des Assises de la culture de 2015, la réalisation du film vise à « mieux faire connaître la ville par ses habitants. Il ne faut se le cacher, a rappelé Jean Dionis, même nous élus, nous ne connaissions pas très bien l’histoire de notre ville ». Support pédagogique et culturel, la production va, dans un premier temps, être vue par les institutionnels agenais (élus, conseillers de quartier, associations, personnalités, comités de jumelage…) avant d’entamer une carrière plus importante. Elle passera par les élèves dont les professeurs pourront diffuser le film en classe. Le grand public lui pourra le découvrir au cinéma (voir plus bas), attendre d’acheter le DVD ou guetter sa prochaine sortie sur les réseaux sociaux.

VO et tourisme

L’autre objectif est bien sûr de faire parler d’Agen au-delà des frontières du département. Et là ce sont les responsables du tourisme, élus et techniciens, qui prennent la main. Une traduction, tout comme un nouveau montage, plus court et anglé tourisme, sont attendus.

G. P.-B.

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés