Fumel garde sa REP, pas Libos !


Ce mercredi, la ministre de l’Éducation nationale Najat Vallaud-Belkacem a présenté la nouvelle carte du Réseau d’Education Prioritaire (REP) amenée à remplacer les anciennes Zones d’Education Prioritaire (ZEP). Les annonces faites par le recteur de Bordeaux la semaine dernière ont été confirmées. Le collège de Fumel bénéficiera du classement en REP et le collège de Libos en est privé.

Libos grand perdant
Malgré la mobilisation du collectif parents/enseignants jusqu’au dernier moment, le collège Kleber Thouilles de Libos est le grand perdant de cette réforme sur le Fumélois et, avec lui, les écoles de Saint-Vite et de Monsempron-Libos. Pour la porte-parole du collectif, Sandrine Milhet « c’est difficile à avaler ». « Nous sommes sur le même secteur et nos enfants vont avoir un traitement différent. Si l’Education nationale est une priorité pour l’Etat, alors il faut y mettre les moyens ».
Après avoir mené de nombreuses actions médiatiques pour sensibiliser les pouvoirs publics, le collectif se réunira ce vendredi pour partager « une auberge espagnole » à Mortefond et réfléchir à la suite de son action après les vacances de Noël. L’action engagée a quand même sans doute contribué à maintenir Fumel et son collège dans le dispositif. En effet, dans la première mouture du projet présenté par l’inspecteur d’académie, ce dernier perdait également son classement.
La sortie du REP pour Libos devrait être accompagnée pendant trois ans par un dispositif transitoire. « Il faudra veiller que les moyens seront maintenus à enveloppe constante. Nous serons vigilants par rapport à cette promesse qui devra se vérifier dans les faits » souligne Sandrine Milhet.

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés