Georges-Leygues à la cote


La nouvelle saison théâtrale de Villeneuve est démarrée depuis un mois et en coulisses, l’équipe ne cache pas sa mine réjouie. Deux spectacles se sont joués à guichets fermés : la pièce de théâtre Le souper et le concert de Hubert-Félix Thiéfaine. « Pour les autres, les salles étaient chargées, à plus de la moitié. On amorce bien la pompe » se félicite Bruno Rapin, le directeur. « Mais, contrairement à des rumeurs qui courent, il reste des places sur l’ensemble des spectacles, même si 17 000 billets sur la saison ont déjà été vendus ». L’an passé, le nombre était de 24 000 sur l’année. « Il est quasi certain que l’on va les dépasser » ajoute Bruno Rapin.
Initiative mise en place cette saison, les ventes flash réservées aux détenteurs de la carte pass culture ont rencontré leurs adeptes. Les six ou huit places mises en vente à prix bas, la veille au soir, ont toutes été achetées à chaque fois : « Ici, on ne va pas chercher un public qui est déjà convaincu de se déplacer sur un spectacle. On crée une réaction impulsive sur des personnes qui, a priori, ne comptaient pas venir. On valorise également la carte pass » explique Bruno Rapin.
Côté abonnements, le théâtre a la cote puisqu’un tiers des abonnés sont de nouveaux venus : « Et surtout, 27% d’entre eux ont moins de 30 ans. C’est un taux élevé pour un théâtre. La moyenne nationale se situe plutôt aux alentours des 10%. C’est une des forces de ce théâtre, un public diversifié. C’est le fruit d’une politique tarifaire adaptée aux familles » ajoute Bruno Rapin.

Annabel Perrin

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés