La Gourmandine joue la carte locale


C’est l’aboutissement d’un rêve lointain. Celui d’un gamin de neuf ans qui quitte, la mort dans l’âme, son département natal, le Lot-et-Garonne, et se promet d’y revenir un jour. Gaël Garçon est le fils de commerçants fumélois obligés de fermer boutique quand l’usine de métallurgie perdait les trois-quarts de ses ouvriers : « Mes parents y tenaient une boucherie-charcuterie et leurs clients étaient les métallos. On est alors partis pour Colomiers, dans la région toulousaine. C’est un départ que j’ai mal vécu. Je me suis toujours dit que je reviendrais en Lot-et-Garonne ». Gaël grandit et, à 16 ans, entre en lycée hôtelier : « Là aussi, je crois que c’était une revanche pour mon père qui avait toujours rêvé d’y entrer et n’y était jamais parvenu ». Alors que Gaël apprend son futur métier de cuisinier, il croise Anaïs. Ils ne se quitteront plus. La jeune femme est elle aussi piquée par le virus de la restauration et devient serveuse. Ces deux-là font de multiples établissement, dont certains prestigieux. Mais Gaël a toujours dans l’idée de retrouver ses racines et de s’y implanter à son propre compte. Après cinq ans de réflexion, ils décident de franchir le pas et viennent poser leurs valises dans le département. Tandis que Gaël prend les fourneaux de cantine à Sainte-Livrade, Anaïs prend la température  et élabore administrativement leur future société de traiteur. La Gourmandine s’élabore peu à peu jusqu’à sortir de l’oeuf cette semaine : « Ce qui fait qu’on est opérationnels avec une carte étoffée, un site internet construit et une idée précise de ce que l’on veut proposer » précise Anaïs.
Ainsi, ils privilégient les produits locaux dans des formules adaptées à tous les budgets : « Avec service ou sans, sans limite du  nombre de personnes… On fait également des amuse-bouches pour les apéritifs, des buffets froids ou du lendemain de fête. C’est une cuisine plutôt traditionnelle mais tout est fait maison, de l’entrée au dessert » précise Gaël. « Et on peut adapter nos propositions à la demande du client. » D’ores et déjà, Gaël et Anaïs feront goûter leur cuisine sur les marchés gourmands de Pont-du-Casse et Villeneuve-sur-Lot, cet été. Rendez-vous est pris.

Annabel Perrin

La gourmandine, service traiteur – Contact au 06 26 13 47 28 – infos sur lagourmandine47.jmdo.com

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés